L'aura, est-elle perceptible ou pas ? (Dédé ( public ))

par Rer, vendredi 04 mai 2018, 16:27 (il y a 104 jours) @ Dédé

L'aura, comment la définir en termes des fonctions psychologiques de Jung. Je crois qu'elle provient d'une fonction irrationnelle et rationnelle de la psyché définie comme suit:

Fonctions irrationnelles
«Intuition : C’est une fonction très particulière. En effet, Jung souligne qu’elle « transmet les perceptions par voie inconsciente » qu’elle permet de lire « par delà les choses ». L’intuition vise les possibilités que cachent une chose, un être ou une situation. On dit de quelqu’un qu’il est intuitif s’il porte des jugements justes sans justification logique ni possibilité d’analyse. Cette fonction me paraît tellement essentielle et distincte des autres, que je ferai un billet dédié prochainement.»

Fonctions rationnelles
«Sentiment : Là, nous sommes dans le coeur de la relation sujet/objet. Cette fonction établit une échelle de valeurs, un jugement purement subjectif (bon/mal, beau/laid, etc). Si elle ouvre la porte à la sensibilité, la compassion, elle construit aussi un référentiel par dichotomie qui complique l’accès à la totalité réelle des choses (extérieures comme intérieures), entraînant parfois le jugement destructeur ou la sollicitation étouffante.»

Ces deux fonctions psychologiques nous permettent de ressentir l'autre.

À cela j'ajouterais la neuroscience cognitive :  «les neurones miroirs joueraient un rôle dans la cognition sociale, notamment dans l'apprentissage par imitation, mais aussi dans les processus affectifs, tels que l'empathie.»

Voir l'aura (la couleur et son apparition autour du corps) serait l'interprétation inconsciente des deux fonctions psychologiques et de l'effet cognitif. La couleur qui se projette au niveau de la conscience est la perception de l'autre.

Tromal, du Traité de blasphèmes.


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum