Avatar

À Québec, un resserrement avec des amendes (Forum)

par Dédé ⌂ @, vendredi 11 septembre 2020, 16:09 (il y a 14 jours)

Source : Amendes COVID-19: bars et restaurants dans la ligne de mire des policiers


STÉPHANIE MARTIN
Vendredi, 11 septembre 2020 11:44
MISE À JOUR Vendredi, 11 septembre 2020 14:58

Le Service de police de la Ville de Québec aura l’œil sur les restaurants et les bars, et les clients comme les tenanciers doivent se le tenir pour dit: des amendes seront remises dès samedi à ceux qui refusent de se conformer au port du masque et à la distanciation.

«On va changer de ton à partir de maintenant», a avisé le chef de police, Robert Pigeon, lors d'une rencontre avec les médias, vendredi matin. «L’ensemble des établissements licenciés de notre territoire vont être vérifiés.»

Constats sur place

Pour contribuer à freiner la propagation de la COVID-19, les policiers auront dès samedi un nouvel outil de travail. Le décret gouvernemental qui entrera en vigueur leur donnera le pouvoir de remettre des constats d’infraction sur place. De surcroît, alors qu'auparavant les tenanciers étaient les seuls qui pouvaient écoper d'une amende en cas de non-respect des consignes dans leur établissement, des constats d'infraction pourront maintenant être remis aux clients.

Les règles à respecter sont connues: port du masque obligatoire dans les lieux fermés et maintien d'une distance de deux mètres entre les personnes dans les rassemblements, qu'ils aient lieu à l'intérieur ou à l'extérieur. Les policiers devront franchir six étapes avant de remettre un constat, et notamment demander au client ou au tenancier de se conformer aux consignes.

Bars de danseuses


Déjà, jeudi soir, six établissements ont été visités. «On a constaté que, dans deux bars de danseuses, il y avait des danses contact sans aucun respect du décret.» Le SPVQ étudie la possibilité de remettre des constats.

À partir de samedi, «le gouvernement nous donne l’outil pour émettre plus rapidement des constats», a indiqué le chef Pigeon.

Il a souligné qu’en grande majorité, les gens se conforment aux règles. La police ne reçoit pratiquement plus d’appels de citoyens signalant un rassemblement privé illégal. Les règles sont également bien respectées dans les épiceries et les commerces. Ce sont les bars et restaurants qui restent à surveiller, selon M. Pigeon.

«Il y aura des effectifs sur chaque relève de patrouille pour faire respecter le nouveau décret.» S’il y a lieu, des policiers pourraient être ajoutés. Également, chaque policier, même s’il n’est pas affecté à cette tâche, pourra délivrer un constat s’il constate une infraction.
______________

Oui mais, c'est bien beau tout ça et qu'en est-il des manifestations des cocovides anti-masques qui peuvent se produire en tout temps ? Est-ce que les policiers pourront intervenir contre ces récalcitrants en leurs donnant une amende ? Pas vraiment certain de ça car s'il y a plus d'une centaine de personnes qui manifestent, la police de Québec ont des convulsions anales osti !

Quel plan a le gouvernement Legault contre ces récalcitrants qui vont manifester ?

Aucun, parce que c'est un droit de manifester et il n'y a aucune loi pour empêcher de manifester.

Ah ben !

Dédé

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum