Menace contre Legault: 2 têtes brûlées rencontrées. (Forum)

par Blake, vendredi 11 septembre 2020, 19:06 (il y a 13 jours)

Menaces contre François Legault: «J'ai écrit ça sous l'impulsion»


Après avoir tenu en ligne des propos menaçants visant le premier ministre François Legault, deux hommes âgés de 59 et 65 ans ont été rencontrés par les enquêteurs de la Sûreté du Québec (SQ). L'un d'entre eux affirme regretter son geste.


Sylvain Proulx, retraité de la municipalité de Chambord au Lac-Saint-Jean, a été rencontré dimanche soir par des agents de la SQ. Les policiers se sont d'abord présentés à Ripon, chez le frère de M. Proulx.

L'homme de 65 ans a collaboré et regrette ses propos sur l'internet. « Je n’ai jamais eu l’intention de faire du mal au premier ministre », a-t-il dit à La Presse.

Sur le fil de discussion d’un groupe Facebook, il avait écrit que François Legault « payerait de sa vie » pour avoir imposé le port du masque. « Je voulais parler de sa vie politique. Ce n’était pas violent, j'ai écrit ça sous l'impulsion », affirme M. Proulx.

Il dit s’opposer au port du couvre-visage et douter de l’impact de la pandémie, mais ne pas réellement en vouloir au premier ministre.

« Un homme de Québec et un homme de Ripon ont été rencontrés durant la fin de semaine en lien avec des menaces envers un élu de l’Assemblée nationale. Les dossiers seront soumis au DPCP et nous n’avons pas plus de détails », a confirmé Béatrice d’Orsainville dans la matinée, porte-parole de la SQ.

Selon nos informations, des menaces de mort ont récemment été proférées par différents internautes à l’endroit du premier ministre François Legault sur le fil de discussion d’un groupe Facebook friand de théories du complot. On y reproche au premier ministre d’encourager les citoyens à maintenir le port du masque pour freiner la hausse des cas de COVID-19, dans une entrevue à la radio.

« La SQ a effectivement été mise au fait des publications. Nous ne ferons aucun commentaire pour ne pas nuire au travail des policiers », avait indiqué dimanche Ewan Sauves, attaché de presse de M. Legault.

« Totalement inacceptable », dit Guilbault
La ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault a condamné mardi les menaces adressées au premier ministre sur les réseaux sociaux. « Je considère comme tout le monde que c'est totalement inacceptable d'avoir ce genre de menaces », a-t-elle déploré lors d'une conférence de presse dans une école de la région de Québec. Elle a indiqué avoir « vu certains des extraits » circuler.

« Je suis satisfaite de voir que la Sûreté du Québec a pris la chose très au sérieux et très rapidement. […] Aucun élu ne devrait faire l’objet de menaces pour assumer sa responsabilité d’élu, c’est-à-dire actuellement celle de contribuer à l’effort collectif pour protéger la santé des Québécois. Évidemment, le premier ministre est en tête de peloton. Ça fait plus de six mois qu’il travaille jour et nuit, sept jours sur sept, pour protéger la population du Québec en essayant de freiner la pandémie », a-t-elle lancé.

Mme Guilbault a rappelé que « personne n'est au-dessus des lois ».

La SQ avait précisé lundi prendre ce genre de publication très au sérieux, peu importe l’intention. « Même si vous êtes derrière un profil sur les médias sociaux, il y aura des conséquences. Ne partez pas en échappée avec votre clavier », avait souligné sur Twitter le directeur des communications de la SQ, Guy Lapointe.

https://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-faits-divers/2020-09-08/menaces-contre-fr...


[image]


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum