Des jambons et des hommes: les vaccins. (Forum)

par Blake, mardi 12 octobre 2021, 21:15 (il y a 10 jours)

Jean Barbeau, microbiologiste, Responsable de la prévention et du contrôle des infections, FMD, Université de Montréal.

Plus de 40% de la population mondiale a été vaccinée contre la COVID et plus de 6 milliards de doses d’un des vaccins disponibles ont été injectées depuis janvier 2021. Six milliards de doses à travers le monde. Chaque pays fait le suivi presque en temps réel de l’efficacité des vaccins dans sa population. Des centaines de publications émanent globalement de ces pays à chaque semaine et ces publications proviennent de diverses sources officielles et indépendantes.

Or, on retrouve encore des informations complètement farfelues qui affirment que les vaccins font des centaines de milliers de morts (sinon des millions) ou que plus de 40% des décès survenant après la vaccination sont causés par les vaccins eux-mêmes. Combien de temps après la vaccination ces décès surviennent-ils? Quelque part entre immédiatement et le futur plus ou moins lointain.

Je ne sais plus combien de vidéos YouTubes ou d’articles de sites souterrains on m’envoie en me demandant soit si c’est vrai et ce que j’en pense. Parfois on m’écrit que, bout de ciarge! Il faudra bien que je me réveille!

Bon.

Il y a dans ces ahurissantes informations, un dipôle : ceux et celles qui se questionnent de façon valable, s’inquiètent et veulent être rassurés et ceux et celles, qui étaient déjà convaincus avant même de « faire leurs recherches » que les vaccins sont des poisons et qui n’en démordront JAMAIS. On nous cache la vérité! Par définition, « on nous cache quelque chose » est infalsifiable : toute contre-preuve sera toujours la démonstration tonitruante de la vérité qu’on nous cache.

Ces sites de fausses informations appuient « leurs preuves » avec des « experts » d’une solidité soit-disant indiscutable : ils sont MD ou PhD (parfois en horticulture). « Ce ne sont quand-même pas des jambons! Ils ont des diplômes! Il faut les écouter! »

Et si je vous étonnais? : Un diplôme n’immunise pas contre la « jambonisation » comme l’ont démontré de façon flamboyante quelques pointures grandes et petites, dont des prix Nobel, comme je l’ai déjà démontré (allez voir « maladie du Nobel » sur wikipedia).

Qui suis-je pour distribuer des étiquettes de jambons ça et là? « Peut-être en êtes-vous un M. le microbiologiste ».

Bon point. On est tous, plus ou moins, le jambon de quelqu’un. Mais j’ouvre cette porte avec une relative confiance pour ce qui est de la microbiologie. Ce serait une autre paire de chaussettes en mécanique quantique.

On ne magasine pas ses experts

Les adeptes des informations à contre-courant sautent joyeusement sur les titres MD et Ph.D. alors qu’ils rejettent l’argument d’autorité lorsque l’expert est d’une source reconnue.

Pourquoi?

Les emplettes aux experts sur mesure se sont largement popularisées durant la pandémie. Mais tout magasinage demande au moins un peu de préparation et de connaissances. Si magasiner pour une paire de chaussettes est relativement simple, choisir un système de géothermie peut ouvrir la porte très grande à de coûteuses erreurs. On peut se faire « charrier ». Pourquoi choisir un expert dans un domaine dont on ignore à peu près tout serait-il différent? La microbiologie, l’immunologie, la médecine, les vaccins demandent DES ANNÉES d’études et de recherche réelles.

Chercher les consensus

Si on ne connait pas le domaine, il faut rechercher ce qui fait consensus parmi les experts. Si on choisit délibérément de rejeter les consensus pour la seule raison que ce sont des consensus, c’est qu’on a, a priori, un biais : notre idée est déjà faite. N’importe quel MD Ph.D (même en horticulture) fera l’affaire. Il suffira de le visser sur un piédestal. On n’y comprend pas grand-chose, mais il dit ce qu’on veut entendre. Le reste n’est que détails sans importance, même si c’est complètement ridicule: exemple devenir magnétique. Personne ne croirait qu’on peut devenir magnétique en mangeant du balloney, mais subitement, avec les vaccins, tout devient possible.

Je crois qu’il n’y a rien à faire dans cette situation : la cause est perdue.

Je m’adresse donc à ceux et celles qui ont des inquiétudes et qui se posent des questions légitimes du genre : « et si les experts de ces vidéos avaient raison? Ça s’est déjà vu des idées à contre-courant qui triomphent, non? »

Oui ça s’est vu. Mais, en science, ça n’émanera pas de Facebook ou de YouTube. Les scientifiques qui veulent faire triompher leurs idées originales savent qu’ils doivent réussir à convaincre « l’establishment » scientifique, pas les quidams dans les sous-sols des médias sociaux. La science n’avance pas par vote populaire, mais par des démonstrations VÉRIFIABLES. On n’atteint pas le statut de Galilée en étant à contre-courant : il faut avoir raison. Et ça ne passera pas par YouTube.

Ça s’applique aux vaccins mesdames et messieurs. Pour prouver que les vaccins sont dangereux, il faut convaincre des dizaines de milliers de chercheurs qui travaillent là-dessus à temps plein qu’ils sont TOUS dans le champ 100% du temps et qu’ils sont TOUS vendus ou trouillards. Ce n’est pas une mince affaire!

Il n’est pas toujours simple de faire la différence entre une opinion à contre-courant (parfois intéressante) et une ineptie? C’est plus simple que ça en a l’air. Vous écoutez ou vous lisez et vous vous dites « ben voyons donc! » : 9.5 fois sur 10 vous faites face à une ineptie. En science, les seules fois ou je me dis « ben voyons donc! » c’est quand on m’envoie un lien qui affirme une « énormité ». Je ne tombe JAMAIS spontanément sur ces liens : J-A-M-A-I-S. On m’objectera que je ne lis pas les bonnes affaires. Je vous réponds : une sacrée chance! Lire la désinformation qui circule est un travail à temps plein 24/24, 7/7.

Il faut donc, comme premier réflexe rechercher les experts qui font consensus. Pourquoi? Parce que si vous avez six MD Ph.D. d’alignés sur une tribune youtube et qu’ils vous disent tous que les vaccins sont l’erreur du siècle ou que des centaines de millions de décès en découlent (ce qui est complètement faux), dites-vous qu’il y a plus de dix milles experts dans le monde qui vous diront exactement l’inverse et qui publient dans des journaux avec révision : ils ne sont pas sur YouTube. Ils ne sont pas muselé : comment réduire au MÊME mensonge des centaines de milliers de personnes éparpillés à travers le monde, dans chaque pays? Qu’est-ce qui est le plus probable : que 6 personnes racontent des âneries ou qu’une Éminence grise UNIQUE réussisse à faire taire dix milles chercheurs indépendants?

Si les affirmations ne se retrouvent que sur YouTube ou Facebook sans jamais avoir été publiée ou relevées par des sites scientifiques fiables, il faut se poser de sérieuses questions.

Un exemple qui tourne depuis des semaines : il y a du graphène dans les vaccins! Un jour un jambon a regardé une fiole de vaccin au microscope et a trouvé une bébelle microscopique suspecte. Il a fait 2 + 2 = banane, et a fait virer sa bêtise dans les médias sociaux. UNE seule personne sur des dizaines de milliers de scientifiques (qui ont accès à des microscopes et des restants de fiole de vaccins) aurait allumé sa veilleuse? Vous pensez réellement que s’il y avait du graphène (pourquoi diantre du graphène?) dans les vaccins, une centaine de chercheur au strict minimum ne l’aurait pas trouvé en 10 mois! Une conspiration du silence synchrone à travers l’Europe et l’Amérique du Nord?

Je le répète: après 10 mois, plus de 6 milliards de doses de vaccins ont été données. C’est un solide plaidoyer pour soutenir la vaccination.

Je vous parle plus tard des effets secondaires des vaccins et des sites comme VAERS, et les banques de données européennes et canadiennes. Beaucoup de questions et un peu de n’importe quoi. Encore ici il faut savoir de quoi on parle!

Portez-vous bien!

https://jeanbarbeau.wordpress.com/2021/10/12/des-jambons-et-des-hommes-les-vaccins/?fbc...


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum