POURQUOI LA BIÈRE EST AUSSI CHÈRE AUX MATCHS DES CANADIENS (Forum)

par Jéromec, jeudi 19 janvier 2023, 08:20 (il y a 20 jours) @ Jéromec

Pour les Molcons, les fans des Canayen$ c'est des Mouton$ à tondre le plus possible, le plus souvent possible, le plus longtemps possible...

Le Pire Club de la division, la bière la plus chère évidemment..
:mdr:
https://urbania.ca/article/pourquoi-la-biere-est-aussi-chere-aux-matchs-des-canadiens
POURQUOI LA BIÈRE EST AUSSI CHÈRE AUX MATCHS DES CANADIENS

POURQUOI LA BIÈRE EST AUSSI CHÈRE AUX MATCHS DES CANADIENS
Comment en est-on arrivés à des pintes à 15 $?

octobre 2022

À quel point aimez-vous le hockey, et à quel point voulez-vous boire et grignoter en regardant un match? Voilà deux questions très légitimes à se poser lorsqu’on revient s’asseoir à son siège, plus pauvre d’une douzaine de dollars parce qu’on a voulu une bière froide à l’aréna.

Plusieurs fans de hockey se sont insurgé.e.s il y a quelque temps lorsqu’un utilisateur Twitter a publié une photo du comptoir alimentaire à une partie des Oilers d’Edmonton, qui affichait un combo de deux popcorns et deux sodas pour… 36,50 $. Vince Guzzo serait mort de jalousie.

Même le combo classique, voire rituel, d’un match de hockey vous coûtera cher à l’Aréna Rogers : une bière et un hot-dog pour 20,75 $!

Si vous avez récemment assisté à une partie de hockey, ou de n’importe quel sport professionnel, vous savez que c’est une tendance partout : les prix de la nourriture et des boissons sont rédhibitoires. Et Montréal n’y échappe pas : en 2011 le Centre Bell avait la bière la plus chère de tous les arénas de la NHL. Ça s’est maintenant stabilisé, et une bière vous coûtera environ 12 $ aujourd’hui.

PUBLICITÉ

En temps normal, cela ne paraîtrait pas hors du commun. Mais la plupart des fans montréalais.es se posent la question : l’aréna, l’équipe de hockey et la brasserie qui produit la bière sont détenus par la même famille, alors pourquoi la bière est-elle aussi chère pendant les matchs?

PLUS QU’UN MATCH : UNE EXPÉRIENCE
Ç’a beau être le sport du peuple, le hockey, ça coûte cher à tous les niveaux !

Selon des données recueillies par le site Time2Play, le prix d’un match des Canadiens pour une personne, incluant un billet, deux bières, un hot-dog et une place de stationnement vous coûtera environ 196,79 $. Ouch! Toutefois, on peut se consoler du fait que l’on n’est que septième sur ce classement des arénas les plus chères où assister à un match de hockey. Pour comparaison, la même expérience vous coûterait 240,78 $ pour voir les Maple Leafs à Toronto, et près de 250 $ pour les Rangers, à New York.


La game la moins chère? Celle des Coyotes de l’Arizona.

Il y a une première raison à double tranchant qui explique pourquoi la bière est aussi chère dans les arénas en général : les propriétaires ne veulent pas qu’on se bourre la gueule. Les sports et l’alcool vont main dans la main, et les deux réchauffent les esprits pour former un cocktail qui peut parfois être dangereux. Pour éviter les bagarres et les écarts de comportement qui étaient plus fréquents quand la bière était moins chère dans un stade que dans un bar (eh oui, cette époque a déjà existé), les ligues et les arénas ont augmenté leurs prix de façon graduelle. Et, en retour, ç’a eu un effet « bénéfique » pour l’image des ligues : moins de buveurs bagarreurs de basse extraction sociale, donc plus de familles. Vers la fin des années 90, les quatre ligues de sports majeurs ont repensé leur modèle d’affaires; désormais, elles n’offriraient plus simplement des matchs, elles venderaient des expériences.

C’EST LE MÊME RAISONNEMENT QUI FAIT QUE TOUT COÛTE PLUS CHER À LA RONDE OU DANS UN AÉROPORT : VOUS ÊTES PRIS.E LÀ ET VOUS ALLEZ AVOIR ENVIE DE QUELQUE CHOSE.

Mais, post-COVID, ces ligues doivent se battre pour attirer de nouveaux fans. Comme l’explique l’auteur Cory Hillman dans son ouvrage American Sports in an Age of Consumption: How Commercialization Is Changing the Game, « les quatre grands sports professionnels sont nerveux parce que les jeunes fans de sport ne sont pas là. Beaucoup de jeunes devenaient des fans de sport parce qu’ils allaient à un match avec un membre de leur famille, et maintenant nous sommes à un point où beaucoup de familles ne peuvent pas se permettre d’emmener leurs enfants à ces matchs ». Résultat : « le nombre de personnes qui s’identifient comme des fans de sport passionnés ou sérieux est en baisse ».

PUBLICITÉ

DES SALAIRES PAYÉS À COUP DE BIÈRES
Deuxième raison qui explique que votre Molson Canadian coûte 215 % plus cher au Centre Bell qu’au dép du coin : les joueurs coûtent cher, eux aussi !

En effet, les ventes de nourriture et de boissons entrent dans ce qu’on appelle dans le jargon le revenu relatif au hockey. C’est très large comme catégorie de revenus, et la ligue, les arénas, les équipes et l’association des joueurs se sont souvent disputés sur ce que ça implique exactement. La plus récente entente collective dresse une très longue liste non exhaustive. En bref, ça inclut tout ce qu’on pourrait raisonnablement considérer comme étant de l’argent que la partie aurait engendré. Ça inclut donc les billets, les droits de diffusion, les commandites et, bien entendu, les ventes de nourriture et de bière.

CHAQUE JOUR DE MATCH AU CENTRE BELL COÛTE À L’ORGANISATION DES CENTAINES DE MILLIERS DE DOLLARS EN SALAIRES.

Une fois tous ces revenus combinés, ils sont répartis à travers les équipes et leur permettent d’opérer. Et n’oublions pas qu’au-delà du salaire des joueurs, il y a une multitude de gens à payer, des concierges à la sécurité, en passant par la personne qui vous vend la bière elle-même! Chaque jour de match au Centre Bell coûte à l’organisation des centaines de milliers de dollars en salaires.

PUBLICITÉ

Les équipes de hockey n’étant pas des entités publiques, comme certaines équipes dans d’autres sports, il est difficile de savoir précisément combien d’argent les ventes de nourriture et de boissons rapportent aux équipes. Toutefois, une source rapportait au média spécialisé The Athletic que les dépenses par personne lors d’un match allaient généralement de 5 $ à 20 $. Pour une franchise aussi réputée et bien-aimée que le Tricolore, on peut raisonnablement estimer 15 $ par personne. Avec les 21 000 spectateurs qu’attire en moyenne un match, cela représente 315 000 $, une partie non négligeable du revenu de la soirée!

DES PROFITS, TOUJOURS PLUS DE PROFITS
Troisième et dernière raison qui explique les prix ridicules des bières dans les arénas : what the fuck are you going to do about it? C’est le même raisonnement qui fait que tout coûte plus cher à La Ronde ou dans un aéroport : vous êtes pris.e là et vous allez avoir envie de quelque chose.

Qu’est-ce que vous allez faire? Regarder tout le match sans une seule collation ou breuvage, comme un.e sociopathe? Bien entendu que non! Avez-vous le droit d’amener votre propre alcool ou bouffe, alors? Absolument pas! Vous êtes pris.e là pour les deux prochaines heures, et elles vont vous coûter cher si vous voulez vivre l’expérience complète.


Si ce modèle de tarification est le plus pratiqué, il existe d’autres alternatives. Par exemple, à Atlanta, l’équipe de football américain des Falcons a tenté une nouvelle approche, en investissant le stade Mercedes-Benz de bières à 5 $ et de hot-dogs à 2 $. Les résultats ont été concluants : non seulement plus de fans se sont mis à venir aux matchs, mais ils dépensaient plus d’argent!

Notre équipe de hockey, c’est un fleuron national et la relation qu’on entretient avec le sport est trop forte pour être brisée par des bières hors de prix, et ça, les propriétaires le savent. Ils manipulent donc constamment les prix des comptoirs alimentaires pour voir jusqu’où ils peuvent aller, baissant ou augmentant les prix selon la situation. Tant que l’équipe performe bien, on va continuer d’aller les encourager, et d’acheter les bières qui paient leur salaire!


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum