La disparition des espèces (Forum)

par Sol_X_X_Invictus @, vendredi 08 novembre 2019, 12:12 (il y a 13 jours)

Les espèces disparaissent à un rythme alarmant selon une nouvelle étude. L’auteur Elizabeth Kolbert estime que cela soulève des questions quant à notre propre survie.

Au cours des dernières 500 millions d'années, la vie sur Terre a presque totalement disparu à cinq reprises, à cause de changements climatiques : une intense période glaciaire, le réveil de volcans et la fameuse météorite qui s’est écrasée dans le Golfe du Mexique il y a 65 millions d’années, rayant de la carte des espèces entières comme celle des dinosaures. Ces événements sont communément appelés les cinq extinctions massives ; or tout semble indiquer que nous sommes aux portes de la sixième du nom.

À la différence que, cette fois, nous sommes seuls responsables de ce qui se produit. D’après une étude publiée en juin 2013 dans Science Advances, le taux d’extinction des espèces pourrait être 100 fois plus élevé que lors des précédentes extinctions massives – et encore, ne sont pris en compte que les animaux dont nous avons une bonne connaissance. Les océans et les forêts de notre planète cachent un nombre indéterminé d’espèces, qui disparaîtront pour la plupart avant même que nous n’en ayons entendu parler.

Qu’est-ce qui prouve indiscutablement l’implication de l’Homme dans cette histoire – le fait que nous soyons a priori responsables de la sixième extinction ?

Je ne vois pas ce qui pourrait venir contredire le fait que nous sommes responsables des taux d’extinction élevés constatés. Très peu, voire aucune des extinctions d’espèces des 100 dernières années n’auraient eu lieu sans l'implication de l’Homme. Je n’ai jamais entendu personne dire : « Les taux d’extinctions ? Oh, rien de plus naturel, cela se serait produit avec ou sans les humains ! » Il n’y a pas vraiment de place pour le débat ici.

Le « National Geographic » une sommité internationale dans le domaine :

---> La sixième extinction massive a déjà commencé

Avatar

La disparition des espèces

par Dédé ⌂ @, vendredi 08 novembre 2019, 12:55 (il y a 13 jours) @ Sol_X_X_Invictus

« Les taux d’extinctions ? Oh, rien de plus naturel, cela se serait produit avec ou sans les humains ! » Il n’y a pas vraiment de place pour le débat ici.

___________

Non mais c'est vrai, les animaux n'ont pas besoin de l'humain pour s'éteindre !

Hihihi ! :charlemagne:

Blagues à part, ce sont les changements environnementaux qui font en sorte que des espèces s'éteignent. Certains animaux n'ont pu s'adapter aux nouveaux environnements causer par l'humain. Ça ne peut faire autrement, l'expansion humaine continue, et plus il y a des rêveurs, plus il y a des projets domiciliaires, et plus il y a des projets domiciliaires, moins il y a de la forêt, l'habitat naturel des animaux sauvages.

Plus souvent qu'autrement, les ruminants s'égarent en ville pour trouver de la nourriture ( qui bien souvent nourris par l'humain ) et il ne serait pas étonnant de voir de plus en plus leurs prédateurs le faire eux aussi. Déjà qu'à certaines places, les coyotes déambulent aux villes, autant les loups prennent le même pas. Même les plus peureux, les ours !

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

La disparition des espèces

par Sol_X_X_Invictus @, vendredi 08 novembre 2019, 13:31 (il y a 13 jours) @ Dédé

« Les taux d’extinctions ? Oh, rien de plus naturel, cela se serait produit avec ou sans les humains ! » Il n’y a pas vraiment de place pour le débat ici.

___________

Non mais c'est vrai, les animaux n'ont pas besoin de l'humain pour s'éteindre !

Hihihi ! :charlemagne:

Blagues à part, ce sont les changements environnementaux qui font en sorte que des espèces s'éteignent. Certains animaux n'ont pu s'adapter aux nouveaux environnements causer par l'humain. Ça ne peut faire autrement, l'expansion humaine continue, et plus il y a des rêveurs, plus il y a des projets domiciliaires, et plus il y a des projets domiciliaires, moins il y a de la forêt, l'habitat naturel des animaux sauvages.

Plus souvent qu'autrement, les ruminants s'égarent en ville pour trouver de la nourriture ( qui bien souvent nourris par l'humain ) et il ne serait pas étonnant de voir de plus en plus leurs prédateurs le faire eux aussi. Déjà qu'à certaines places, les coyotes déambulent aux villes, autant les loups prennent le même pas. Même les plus peureux, les ours !

C'est vrai ça :chinois:

J'ai entendu parler des coyotes près de la carrière dans le cartier St-Michel à Montréal... :gratte2:

Avatar

La disparition des espèces

par Dédé ⌂ @, vendredi 08 novembre 2019, 13:51 (il y a 13 jours) @ Sol_X_X_Invictus

« Les taux d’extinctions ? Oh, rien de plus naturel, cela se serait produit avec ou sans les humains ! » Il n’y a pas vraiment de place pour le débat ici.

___________

Non mais c'est vrai, les animaux n'ont pas besoin de l'humain pour s'éteindre !

Hihihi ! :charlemagne:

Blagues à part, ce sont les changements environnementaux qui font en sorte que des espèces s'éteignent. Certains animaux n'ont pu s'adapter aux nouveaux environnements causer par l'humain. Ça ne peut faire autrement, l'expansion humaine continue, et plus il y a des rêveurs, plus il y a des projets domiciliaires, et plus il y a des projets domiciliaires, moins il y a de la forêt, l'habitat naturel des animaux sauvages.

Plus souvent qu'autrement, les ruminants s'égarent en ville pour trouver de la nourriture ( qui bien souvent nourris par l'humain ) et il ne serait pas étonnant de voir de plus en plus leurs prédateurs le faire eux aussi. Déjà qu'à certaines places, les coyotes déambulent aux villes, autant les loups prennent le même pas. Même les plus peureux, les ours !


C'est vrai ça :chinois:

J'ai entendu parler des coyotes près de la carrière dans le cartier St-Michel à Montréal... :gratte2:

______________

Je trouve ça normal puisque les prédateurs suivent les pistes de leurs lunchs naturels ! :D

Les habitats naturels se font de plus en plus rares à cause de l'expansion massive de l'humain, car la plupart préfère avoir leur propre domicile plutôt de vivre en bloc appartement et la plupart aussi favorise les banlieues plutôt les grandes villes.

Lorsqu'il n'y aura plus de poisson pour pêcher, nous aurons nos poisons pour se nourrir !

La preuve ? Nous avons déjà des viandes synthétiques ! :mdr:

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

La disparition des espèces

par Sol_X_X_Invictus @, vendredi 08 novembre 2019, 13:53 (il y a 13 jours) @ Dédé

« Les taux d’extinctions ? Oh, rien de plus naturel, cela se serait produit avec ou sans les humains ! » Il n’y a pas vraiment de place pour le débat ici.

___________

Non mais c'est vrai, les animaux n'ont pas besoin de l'humain pour s'éteindre !

Hihihi ! :charlemagne:

Blagues à part, ce sont les changements environnementaux qui font en sorte que des espèces s'éteignent. Certains animaux n'ont pu s'adapter aux nouveaux environnements causer par l'humain. Ça ne peut faire autrement, l'expansion humaine continue, et plus il y a des rêveurs, plus il y a des projets domiciliaires, et plus il y a des projets domiciliaires, moins il y a de la forêt, l'habitat naturel des animaux sauvages.

Plus souvent qu'autrement, les ruminants s'égarent en ville pour trouver de la nourriture ( qui bien souvent nourris par l'humain ) et il ne serait pas étonnant de voir de plus en plus leurs prédateurs le faire eux aussi. Déjà qu'à certaines places, les coyotes déambulent aux villes, autant les loups prennent le même pas. Même les plus peureux, les ours !


C'est vrai ça :chinois:

J'ai entendu parler des coyotes près de la carrière dans le cartier St-Michel à Montréal... :gratte2:

______________

Je trouve ça normal puisque les prédateurs suivent les pistes de leurs lunchs naturels ! :D

Les habitats naturels se font de plus en plus rares à cause de l'expansion massive de l'humain, car la plupart préfère avoir leur propre domicile plutôt de vivre en bloc appartement et la plupart aussi favorise les banlieues plutôt les grandes villes.

Lorsqu'il n'y aura plus de poisson pour pêcher, nous aurons nos poisons pour se nourrir !

La preuve ? Nous avons déjà des viandes synthétiques ! :mdr:

:charlemagne:

La disparition des espèces

par Blake, vendredi 08 novembre 2019, 19:11 (il y a 13 jours) @ Dédé

« Les taux d’extinctions ? Oh, rien de plus naturel, cela se serait produit avec ou sans les humains ! » Il n’y a pas vraiment de place pour le débat ici.

___________

Non mais c'est vrai, les animaux n'ont pas besoin de l'humain pour s'éteindre !

Hihihi ! :charlemagne:

Blagues à part, ce sont les changements environnementaux qui font en sorte que des espèces s'éteignent. Certains animaux n'ont pu s'adapter aux nouveaux environnements causer par l'humain. Ça ne peut faire autrement, l'expansion humaine continue, et plus il y a des rêveurs, plus il y a des projets domiciliaires, et plus il y a des projets domiciliaires, moins il y a de la forêt, l'habitat naturel des animaux sauvages.

Plus souvent qu'autrement, les ruminants s'égarent en ville pour trouver de la nourriture ( qui bien souvent nourris par l'humain ) et il ne serait pas étonnant de voir de plus en plus leurs prédateurs le faire eux aussi. Déjà qu'à certaines places, les coyotes déambulent aux villes, autant les loups prennent le même pas. Même les plus peureux, les ours !


Exactement. Ces animaux n'ont plus de place pour vivre car nous nous étalons de plus en plus et on prends toute la place. Et plus nous nous étalons et prenons de la place, plus nous détruisons notre environnement. De toute beauté de voir ça.

:conteste:

La disparition des espèces

par Sol_X_X_Invictus @, vendredi 08 novembre 2019, 19:22 (il y a 13 jours) @ Blake

« Les taux d’extinctions ? Oh, rien de plus naturel, cela se serait produit avec ou sans les humains ! » Il n’y a pas vraiment de place pour le débat ici.

___________

Non mais c'est vrai, les animaux n'ont pas besoin de l'humain pour s'éteindre !

Hihihi ! :charlemagne:

Blagues à part, ce sont les changements environnementaux qui font en sorte que des espèces s'éteignent. Certains animaux n'ont pu s'adapter aux nouveaux environnements causer par l'humain. Ça ne peut faire autrement, l'expansion humaine continue, et plus il y a des rêveurs, plus il y a des projets domiciliaires, et plus il y a des projets domiciliaires, moins il y a de la forêt, l'habitat naturel des animaux sauvages.

Plus souvent qu'autrement, les ruminants s'égarent en ville pour trouver de la nourriture ( qui bien souvent nourris par l'humain ) et il ne serait pas étonnant de voir de plus en plus leurs prédateurs le faire eux aussi. Déjà qu'à certaines places, les coyotes déambulent aux villes, autant les loups prennent le même pas. Même les plus peureux, les ours !

Exactement. Ces animaux n'ont plus de place pour vivre car nous nous étalons de plus en plus et on prends toute la place. Et plus nous nous étalons et prenons de la place, plus nous détruisons notre environnement. De toute beauté de voir ça.

:conteste:

:like:

« L’urbanisme est cette prise de possession de l’environnement naturel et humain par le capitalisme qui, se développant logiquement en domination absolue, peut et doit maintenant refaire la totalité de l’espace comme son propre décor. » - Guy Debord

La disparition des espèces

par Blake, vendredi 08 novembre 2019, 19:31 (il y a 13 jours) @ Sol_X_X_Invictus

« Les taux d’extinctions ? Oh, rien de plus naturel, cela se serait produit avec ou sans les humains ! » Il n’y a pas vraiment de place pour le débat ici.

___________

Non mais c'est vrai, les animaux n'ont pas besoin de l'humain pour s'éteindre !

Hihihi ! :charlemagne:

Blagues à part, ce sont les changements environnementaux qui font en sorte que des espèces s'éteignent. Certains animaux n'ont pu s'adapter aux nouveaux environnements causer par l'humain. Ça ne peut faire autrement, l'expansion humaine continue, et plus il y a des rêveurs, plus il y a des projets domiciliaires, et plus il y a des projets domiciliaires, moins il y a de la forêt, l'habitat naturel des animaux sauvages.

Plus souvent qu'autrement, les ruminants s'égarent en ville pour trouver de la nourriture ( qui bien souvent nourris par l'humain ) et il ne serait pas étonnant de voir de plus en plus leurs prédateurs le faire eux aussi. Déjà qu'à certaines places, les coyotes déambulent aux villes, autant les loups prennent le même pas. Même les plus peureux, les ours !

Exactement. Ces animaux n'ont plus de place pour vivre car nous nous étalons de plus en plus et on prends toute la place. Et plus nous nous étalons et prenons de la place, plus nous détruisons notre environnement. De toute beauté de voir ça.

:conteste:


:like:

« L’urbanisme est cette prise de possession de l’environnement naturel et humain par le capitalisme qui, se développant logiquement en domination absolue, peut et doit maintenant refaire la totalité de l’espace comme son propre décor. » - Guy Debord

Le fameux capitalisme sauvage des temps modernes.

<img src=" />

La disparition des espèces

par Sol_X_X_Invictus @, vendredi 08 novembre 2019, 19:44 (il y a 13 jours) @ Blake

« Les taux d’extinctions ? Oh, rien de plus naturel, cela se serait produit avec ou sans les humains ! » Il n’y a pas vraiment de place pour le débat ici.

___________

Non mais c'est vrai, les animaux n'ont pas besoin de l'humain pour s'éteindre !

Hihihi ! :charlemagne:

Blagues à part, ce sont les changements environnementaux qui font en sorte que des espèces s'éteignent. Certains animaux n'ont pu s'adapter aux nouveaux environnements causer par l'humain. Ça ne peut faire autrement, l'expansion humaine continue, et plus il y a des rêveurs, plus il y a des projets domiciliaires, et plus il y a des projets domiciliaires, moins il y a de la forêt, l'habitat naturel des animaux sauvages.

Plus souvent qu'autrement, les ruminants s'égarent en ville pour trouver de la nourriture ( qui bien souvent nourris par l'humain ) et il ne serait pas étonnant de voir de plus en plus leurs prédateurs le faire eux aussi. Déjà qu'à certaines places, les coyotes déambulent aux villes, autant les loups prennent le même pas. Même les plus peureux, les ours !

Exactement. Ces animaux n'ont plus de place pour vivre car nous nous étalons de plus en plus et on prends toute la place. Et plus nous nous étalons et prenons de la place, plus nous détruisons notre environnement. De toute beauté de voir ça.

:conteste:


:like:

« L’urbanisme est cette prise de possession de l’environnement naturel et humain par le capitalisme qui, se développant logiquement en domination absolue, peut et doit maintenant refaire la totalité de l’espace comme son propre décor. » - Guy Debord


Le fameux capitalisme sauvage des temps modernes.

<img src=" />

Moi aussi <img src=" />

Fil RSS du sujet
powered by my little forum