Climatosceptiques : la science, le doute et le déni (Forum)

par Sol_X_X_Invictus @, dimanche 17 novembre 2019, 01:43 (il y a 73 jours)

Le doute est le moteur de toute recherche scientifique mais face à la question climatique un étrange phénomène se produit. Aujourd'hui, 97% de la communauté scientifique est convaincue qu'un changement climatique est en cours et que les activités humaines en sont le principal responsable. Ce consensus est le fruit de plusieurs décennies de recherches. Or, dans la société civile, le mythe d'un « grand mensonge scientifique » persiste. Les résultats ne seraient pas si sûrs et, après tout, la science peut se tromper, non ? Voilà comment l'on s'éloigne du doute étayé par des arguments pour entrer dans le déni soutenu par des croyances. Parfois, il semble plus confortable de nier le changement que de l'accepter, ça évite d'en assumer les conséquences...

Climatosceptiques : la science, le doute et le déni

par zédaide, dimanche 17 novembre 2019, 03:50 (il y a 73 jours) @ Sol_X_X_Invictus

Le doute est le moteur de toute recherche scientifique mais face à la question climatique un étrange phénomène se produit. Aujourd'hui, 97% de la communauté scientifique est convaincue qu'un changement climatique est en cours et que les activités humaines en sont le principal responsable. Ce consensus est le fruit de plusieurs décennies de recherches. Or, dans la société civile, le mythe d'un « grand mensonge scientifique » persiste. Les résultats ne seraient pas si sûrs et, après tout, la science peut se tromper, non ? Voilà comment l'on s'éloigne du doute étayé par des arguments pour entrer dans le déni soutenu par des croyances. Parfois, il semble plus confortable de nier le changement que de l'accepter, ça évite d'en assumer les conséquences...

Les entreprises subventionnes leurs associations ce qui leur fait payer moins d'impôts,et ces associations font de la pub pour leurs donateurs

oui il y a un changement,le trou d'ozone est encore là,pratique pour que les pluie acide des années 80 disparaissent

assumons,la pollution qui empêche le soleil de réchauffé la terre,ajoutons un brin de chamtrails
Harp chauffe le ciel le froid va rester sur terre

stop

qui a une idée ?

allumons tous sur terre un ventilateur vers le ciel <img src=" />

sauve qui peut rien ne marche

;-)

Climat : la science,

par zédaide, dimanche 17 novembre 2019, 14:38 (il y a 72 jours) @ zédaide

Le Crétacé, période la plus chaude de l'Histoire,ça c'est du changement climatique

Les roches sont de formidables archives pour qui sait les décrypter. D'après celles qui se sont formées au Crétacé, les géologues peuvent déduire que le Crétacé a été la période la plus chaude de l'Histoire de la Terre, la température moyenne à la surface du globe restant au-dessus de 20°C, contre 15°C environ aujourd'hui.

Le Crétacé supérieur est d'ailleurs une des dernières époques pour lesquelles il existe une série de preuves, à l'échelle globale, montrant un climat totalement dépourvu de glace. Les coraux s'étendaient jusqu'à 30°N et S ; les arbres à pain (espèce des pays tropicaux à alternance marquée entre saison sèche et saison des pluies) crûrent jusqu'à 60°N au Groenland et on trouvait des palmiers en Alaska, déjà en position polaire. (A. BERGER, Le climat de la Terre)

Ainsi, contrairement à l'heure actuelle, il n'existait pas de calottes glaciaires aux pôles.

[image]

https://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/dinosaure-enquete-disparition-dinosaur...

Les nuages volcaniques de longue durée ne sont pas composés de poussières, mais d'un aérosol de gouttelettes d'acide sulfurique. Ainsi, la teneur en soufre d'une éruption volcanique a plus d'effet sur le climat du globe que le volume de cendres rejetées. Les aérosols émis par les grandes éruptions volcaniques (Pinatubo par exemple) sont stratosphériques et réfléchissants car riches en acide sulfurique, ils refroidissent donc la troposphère, contrairement aux aérosols liés à l'industrie (non réfléchissants et situés dans les basses couches de la troposphère, ils réchauffent donc cette partie de l'atmosphère où nous vivons).

peut être qu'il faudrait balancer de l' acide sulfurique, il refroidit la troposphère vu qu'on est passé a l'époque de 20°C a 15°C environ aujourd'hui.

au lieu de balancer L’iodure d’argent fréquemment utilisé pour la pluie
De plus, les impacts environnementaux de l’ensemencement sont mal connus.

Malgré tout, de nombreux pays tentent l’expérience, et ce, particulièrement dans les régions qui souffrent d’un manque chronique de pluie.

Et l'armée qui utilise les chamtrails pour leur radar avec du baryum et um sodium aluminium

hum ! je suis plus climatosceptique

:-D

adiou !

Climat : la science,

par Sol_X_X_Invictus @, mardi 19 novembre 2019, 13:36 (il y a 70 jours) @ zédaide

Le Crétacé, période la plus chaude de l'Histoire,ça c'est du changement climatique

Les roches sont de formidables archives pour qui sait les décrypter. D'après celles qui se sont formées au Crétacé, les géologues peuvent déduire que le Crétacé a été la période la plus chaude de l'Histoire de la Terre, la température moyenne à la surface du globe restant au-dessus de 20°C, contre 15°C environ aujourd'hui.

Le Crétacé supérieur est d'ailleurs une des dernières époques pour lesquelles il existe une série de preuves, à l'échelle globale, montrant un climat totalement dépourvu de glace. Les coraux s'étendaient jusqu'à 30°N et S ; les arbres à pain (espèce des pays tropicaux à alternance marquée entre saison sèche et saison des pluies) crûrent jusqu'à 60°N au Groenland et on trouvait des palmiers en Alaska, déjà en position polaire. (A. BERGER, Le climat de la Terre)

Ainsi, contrairement à l'heure actuelle, il n'existait pas de calottes glaciaires aux pôles.

[image]

https://www.futura-sciences.com/planete/dossiers/dinosaure-enquete-disparition-dinosaur...

Les nuages volcaniques de longue durée ne sont pas composés de poussières, mais d'un aérosol de gouttelettes d'acide sulfurique. Ainsi, la teneur en soufre d'une éruption volcanique a plus d'effet sur le climat du globe que le volume de cendres rejetées. Les aérosols émis par les grandes éruptions volcaniques (Pinatubo par exemple) sont stratosphériques et réfléchissants car riches en acide sulfurique, ils refroidissent donc la troposphère, contrairement aux aérosols liés à l'industrie (non réfléchissants et situés dans les basses couches de la troposphère, ils réchauffent donc cette partie de l'atmosphère où nous vivons).

peut être qu'il faudrait balancer de l' acide sulfurique, il refroidit la troposphère vu qu'on est passé a l'époque de 20°C a 15°C environ aujourd'hui.

au lieu de balancer L’iodure d’argent fréquemment utilisé pour la pluie
De plus, les impacts environnementaux de l’ensemencement sont mal connus.

Malgré tout, de nombreux pays tentent l’expérience, et ce, particulièrement dans les régions qui souffrent d’un manque chronique de pluie.

Et l'armée qui utilise les chamtrails pour leur radar avec du baryum et um sodium aluminium

hum ! je suis plus climatosceptique

:-D

adiou !

Tu as le droit d'être malade dans la caboche ! :-P

Avatar

Climatosceptiques : la science, le doute et le déni

par Dédé ⌂ @, dimanche 17 novembre 2019, 20:33 (il y a 72 jours) @ Sol_X_X_Invictus

C'est ben simple, je suis un boomer de plus de 50 ans et pis le changement climatique est un mythe câlisse ! :mdr:

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Climatosceptiques : la science, le doute et le déni

par Sol_X_X_Invictus @, dimanche 17 novembre 2019, 22:05 (il y a 72 jours) @ Dédé

C'est ben simple, je suis un boomer de plus de 50 ans et pis le changement climatique est un mythe câlisse ! :mdr:

:charlemagne:

Fil RSS du sujet
powered by my little forum