Quelques repères contre le terrorisme climato-sceptique (Forum)

par Sol_X_X_Invictus @, dimanche 24 novembre 2019, 14:01 (il y a 17 jours)

Les experts scientifiques diplômés sur le terrain

VS

les « ti-counes » sans diplôme ni expertise dans leur sous-sol

;)

Les effets concrets du changement climatique par un homme réfléchi et sérieux :

Déjà bien mis à mal par l’accord de Paris signé à l’issue de la COP21, les climatosceptiques qui malgré le large consensus scientifique, affirment encore que le réchauffement n’est pas provoqué par l’homme, voire qu’on ne peut pas prouver son existence, voient leurs arguments devenir la risée de la toile.

En effet, quand de très nombreux articles de scientifiques réputés démontrent la réalité des changements climatiques, près de la moitié des Américains et un tiers des Français continuent de la mettre en doute. Mais, comment ces personnes incrédules face aux changements climatiques parviennent-ils à nier l’évidence ?

La courte vidéo qui suit, s’emploie à tourner en dérision les répliques les plus absurdes des sceptiques, en les transposant dans un contexte quotidien, hors climat : sécurité routière, santé, relations personnelles, etc. Les séquences qui s’enchaînent prennent un malin plaisir à pulvériser les raccourcis et montrer que l’on voudrait nous faire prendre des boeufs pour des lanternes sur la base de raisonnements illogiques ou tirés par les cheveux.

Déformation des résultats scientifiques, amalgame entre problèmes politiques et scientifiques, refus de reconnaître le consensus, répétition d’arguments déjà réfutés, etc. : des stratégies surfant sur l’ignorance, aussi redondantes qu’épuisantes, qui ne tiennent pas la route et « ne risquent pas de faire avancer le schmilblick ». Au contraire, elles portent plutôt secours aux industriels et politiciens sans scrupule, à la botte de l’industrie pétrolière qui, de son côté, n’hésite pas à corrompre les scientifiques.

Un ton léger, l’ironie et la dérision valent parfois mieux que de longs discours, et cette courte vidéo permet de démontrer qu‘un doute ne suffit pas pour nier une accumulation de preuves : un bel effort qui met à profit le remarquable outil qu’est internet afin de sensibiliser et raisonner le grand public.

La survie des générations à venir et des espèces qui font la biodiversité mondiale pourraient bien en dépendre : il serait donc grand temps de mettre un terme à ces querelles de clochers et d’agir en commun sur la base du consensus.

---> De l’absurdité des arguments climato-sceptiques, en vidéo :charlemagne:

*** Avis aux climato-sceptiques ***

:mouche:

La pollution sous toutes ses formes, la biodiversité en déclin, la démographie de l'humain risquent bien d'être notre perte et nous faisons partie de l'écosystème, nous ne sommes pas une exception à l'écosystème...

Nous sommes la seule espèce qui ne s'adapte pas au changement, nous préférons modifier la nature, encore une autre menace contre l'humanité !

Avatar

Quelques repères contre le terrorisme climato-sceptique

par Dédé ⌂ @, dimanche 24 novembre 2019, 18:46 (il y a 17 jours) @ Sol_X_X_Invictus

3 points concernant le changement climatique, ou je devrais écrire, modification climatique puisqu'il s'agit ici d'un dérèglement supposément provoquer par l'activité humaine.

- Montée des eaux réchauffement des océans et fontes des glaciers

- Météo : El Niño et La Niña

- Agriculture

Montée des eaux, réchauffement des océans, et fontes des glaciers :

Au début des années 2000, les climato-anxieux répétaient inlassablement que le niveau des eaux était pour augmenter à un point tel, plusieurs villes côtières seraient inondées avant 2012. Or à part les régions mentionnées dans cette vidéo, ces régions côtières qui ont toujours eu des problèmes d'inondation, sont devenues des régions quasiment plus inhabitables, surtout dans les régions où les inondations sont causées par le débordement de l'eau de mer puisque certains cours d'eau sortent de leur lit plus qu'auparavant, dû à la fonte glacière ( Bangladesh ) et que la mer déborde sur ces terres. Mais à part cet endroit précis, plusieurs petites îles sont aussi touchées et la plupart ont un sommet à peine plus haut de 5 mètres du niveau de la mer. Ce qui cause problème puisque le temps donne raison au dérèglement climatique car maintenant, il faut diminuer la population et que le mot «réfugié climatique» est devenu usuel. À cette époque de l'an 2000, les climato-anxieux stipulaient que New-York serait gravement touchée, que Montréal le serait tout autant et même que, tout l'élargissement du littoral du St-Laurent rejoindrait les grands lacs pour créer une nouvelle mer. Jusqu'à maintenant, nous sommes très loin de cette situation. Il faut dire que ces pseudoscientifiques en beurraient très épais, autant que leur épaisseur du cerveau ! :D

- Météo : El Niño et La Niña :

Comme l'explique la vidéo, le phénomène El Niño ( désigne à l'origine un courant côtier saisonnier chaud au large du Pérou et de l'Équateur mettant fin à la saison de pêche ) réchauffe les courants marins et évidemment la mer et le phénomène La Niña ( un phénomène climatique ayant pour origine une anomalie thermique des eaux équatoriales de surface de l'océan Pacifique centre et est caractérisée par une température anormalement basse de ces eaux ) est son phénomène contraire. Leur durée de passage, selon les courants atmosphériques qui ne sont pas mesurables dus à la constance mouvante des mouvements, se font périodiquement aux 7 ans ( selon la capsule évidemment :D ). Ici, on ne parle pas de l'activité humaine encore.

Est-ce à la suite qu'ici au Québec, la période du Triangle Noir ( janvier 1998 ) aurait provoqué ce syndrome de la climato-anxiété ? Dans le même ordre d'alarme climatique au début des années 2000, il a même été mentionné que le courant Jet Stream ( Un courant-jet, aussi couramment désigné par sa dénomination anglophone de jet stream, est un courant d'air rapide et confiné que l'on trouve dans l'atmosphère de certaines planètes telles que la Terre ) connaîtrait des ratés et que cela provoquerait un changement radical de la météo au nord de l'Europe, leur donnant un hiver quasiment plus vigoureux qu'ici au Québec. Or, rien de tel est arrivé jusqu'à maintenant. Je n'écris pas que cela n'arrivera pas puisqu'il semble réellement avoir un dérèglement climatique. Pour qu'un tel courant qui existe depuis la dernière période glaciaire, soit modifié, il faudrait vivre une autre période glaciaire.

Oui la météo a changé, les bombes météorologiques sont plus fréquentes. Ici au Québec, la fréquence des ouragans a augmenté et ils sont beaucoup plus puissants qu'auparavant. Il y a plus d'alerte météorologique aux stations télés et ainsi sur les applications cybernétiques. Au moindre vent, on voit la panique s'installer dans les Yeux !

- Agriculture :

Là où il y a des inondations des eaux de mer, il est évident que le sol devient plus salin et que c'est plus difficile de produire des arbres fruités et les légumes pour les marchés locaux. Ces endroits, à moins de convertir la pousse ( en produisant l'essence plus apte aux conditions du sol ), seront très difficiles pour l'agriculture locale ( je ne fais pas mention d'exportation car c'est impossible actuellement ). Ce qui occasionnera sans doute plus de réfugiés climatiques si la tendance des inondations marines se produisent annuellement, bien avant 2050.

Et tout ça à cause de l'empreinte humaine ? Ne charriez pas trop là ! Le CO² que nous produisons, est l'équivalent ce que donne la nature elle-même. Si nous n'utiliserions pas la matière fossile, la nature se chargera elle-même d'expulser cette matière d'une façon ou d'une autre. La végétation est la plus grosse usine de CO² car elle reçoit au jour et le rejette durant la nuit. Évidemment, il n'y a pas que les humains qui produisent le CO², tous les êtres-vivants en produisent, autant dans les airs, dans les eaux et sur terre.

Notre activité humaine ne peut pas dépendre à ce dérèglement climatique, parce que l'activité humaine existe depuis le début de l'humanité. La température a toujours été la même, hormis qu'elle semble plus alarmante par les conditions météorologiques. Le CO² est un gaz naturel et essentiel à la vie, autant que l'O² qui est essentiel à notre structure moléculaire. Ce gaz stabilise la température ambiante et maintient la vie végétale qui est l'essence même du taux d'oxygène. Oui la pollution joue un rôle important au dérèglement climatique, puisque nous sommes plus nombreux qui recouvrent la surface de la planète. Oui nous avons à faire un changement important pour minimiser l'impact de l'empreinte humaine et ça, il faut le faire dès maintenant car quand même bien nous réduirons les émissions de CO² de moitié, ce dérèglement est à un point de non-retour. Il faut au moins stabiliser avant pour guérir, comme nous le ferions à un traumatisé pour l'amener à la guérison. La Terre, elle est traumatisée, aucun doute dans mon esprit.

Dédé

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Quelques repères contre le terrorisme climato-sceptique

par Sol_X_X_Invictus @, dimanche 24 novembre 2019, 19:51 (il y a 17 jours) @ Dédé

3 points concernant le changement climatique, ou je devrais écrire, modification climatique puisqu'il s'agit ici d'un dérèglement supposément provoquer par l'activité humaine.

- Montée des eaux réchauffement des océans et fontes des glaciers

- Météo : El Niño et La Niña

- Agriculture

Montée des eaux, réchauffement des océans, et fontes des glaciers :

Au début des années 2000, les climato-anxieux répétaient inlassablement que le niveau des eaux était pour augmenter à un point tel, plusieurs villes côtières seraient inondées avant 2012. Or à part les régions mentionnées dans cette vidéo, ces régions côtières qui ont toujours eu des problèmes d'inondation, sont devenues des régions quasiment plus inhabitables, surtout dans les régions où les inondations sont causées par le débordement de l'eau de mer puisque certains cours d'eau sortent de leur lit plus qu'auparavant, dû à la fonte glacière ( Bangladesh ) et que la mer déborde sur ces terres. Mais à part cet endroit précis, plusieurs petites îles sont aussi touchées et la plupart ont un sommet à peine plus haut de 5 mètres du niveau de la mer. Ce qui cause problème puisque le temps donne raison au dérèglement climatique car maintenant, il faut diminuer la population et que le mot «réfugié climatique» est devenu usuel. À cette époque de l'an 2000, les climato-anxieux stipulaient que New-York serait gravement touchée, que Montréal le serait tout autant et même que, tout l'élargissement du littoral du St-Laurent rejoindrait les grands lacs pour créer une nouvelle mer. Jusqu'à maintenant, nous sommes très loin de cette situation. Il faut dire que ces pseudoscientifiques en beurraient très épais, autant que leur épaisseur du cerveau ! :D

- Météo : El Niño et La Niña :

Comme l'explique la vidéo, le phénomène El Niño ( désigne à l'origine un courant côtier saisonnier chaud au large du Pérou et de l'Équateur mettant fin à la saison de pêche ) réchauffe les courants marins et évidemment la mer et le phénomène La Niña ( un phénomène climatique ayant pour origine une anomalie thermique des eaux équatoriales de surface de l'océan Pacifique centre et est caractérisée par une température anormalement basse de ces eaux ) est son phénomène contraire. Leur durée de passage, selon les courants atmosphériques qui ne sont pas mesurables dus à la constance mouvante des mouvements, se font périodiquement aux 7 ans ( selon la capsule évidemment :D ). Ici, on ne parle pas de l'activité humaine encore.

Est-ce à la suite qu'ici au Québec, la période du Triangle Noir ( janvier 1998 ) aurait provoqué ce syndrome de la climato-anxiété ? Dans le même ordre d'alarme climatique au début des années 2000, il a même été mentionné que le courant Jet Stream ( Un courant-jet, aussi couramment désigné par sa dénomination anglophone de jet stream, est un courant d'air rapide et confiné que l'on trouve dans l'atmosphère de certaines planètes telles que la Terre ) connaîtrait des ratés et que cela provoquerait un changement radical de la météo au nord de l'Europe, leur donnant un hiver quasiment plus vigoureux qu'ici au Québec. Or, rien de tel est arrivé jusqu'à maintenant. Je n'écris pas que cela n'arrivera pas puisqu'il semble réellement avoir un dérèglement climatique. Pour qu'un tel courant qui existe depuis la dernière période glaciaire, soit modifié, il faudrait vivre une autre période glaciaire.

Oui la météo a changé, les bombes météorologiques sont plus fréquentes. Ici au Québec, la fréquence des ouragans a augmenté et ils sont beaucoup plus puissants qu'auparavant. Il y a plus d'alerte météorologique aux stations télés et ainsi sur les applications cybernétiques. Au moindre vent, on voit la panique s'installer dans les Yeux !

- Agriculture :

Là où il y a des inondations des eaux de mer, il est évident que le sol devient plus salin et que c'est plus difficile de produire des arbres fruités et les légumes pour les marchés locaux. Ces endroits, à moins de convertir la pousse ( en produisant l'essence plus apte aux conditions du sol ), seront très difficiles pour l'agriculture locale ( je ne fais pas mention d'exportation car c'est impossible actuellement ). Ce qui occasionnera sans doute plus de réfugiés climatiques si la tendance des inondations marines se produisent annuellement, bien avant 2050.

Et tout ça à cause de l'empreinte humaine ? Ne charriez pas trop là ! Le CO² que nous produisons, est l'équivalent ce que donne la nature elle-même. Si nous n'utiliserions pas la matière fossile, la nature se chargera elle-même d'expulser cette matière d'une façon ou d'une autre. La végétation est la plus grosse usine de CO² car elle reçoit au jour et le rejette durant la nuit. Évidemment, il n'y a pas que les humains qui produisent le CO², tous les êtres-vivants en produisent, autant dans les airs, dans les eaux et sur terre.

Notre activité humaine ne peut pas dépendre à ce dérèglement climatique, parce que l'activité humaine existe depuis le début de l'humanité. La température a toujours été la même, hormis qu'elle semble plus alarmante par les conditions météorologiques. Le CO² est un gaz naturel et essentiel à la vie, autant que l'O² qui est essentiel à notre structure moléculaire. Ce gaz stabilise la température ambiante et maintient la vie végétale qui est l'essence même du taux d'oxygène. Oui la pollution joue un rôle important au dérèglement climatique, puisque nous sommes plus nombreux qui recouvrent la surface de la planète. Oui nous avons à faire un changement important pour minimiser l'impact de l'empreinte humaine et ça, il faut le faire dès maintenant car quand même bien nous réduirons les émissions de CO² de moitié, ce dérèglement est à un point de non-retour. Il faut au moins stabiliser avant pour guérir, comme nous le ferions à un traumatisé pour l'amener à la guérison. La Terre, elle est traumatisée, aucun doute dans mon esprit.

Dédé

Les changements climatiques... c'est comme une personne qui se laverait jamais la « craque de fesse » ! :D

Avatar

Quelques repères contre le terrorisme climato-sceptique

par Dédé ⌂ @, dimanche 24 novembre 2019, 21:38 (il y a 17 jours) @ Sol_X_X_Invictus

Les changements climatiques... c'est comme une personne qui se laverait jamais la « craque de fesse » ! :D

___________

Ah c'est pour ça que des fois, ça sent le cul dehors ! :mdr:

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Quelques repères contre le terrorisme climato-sceptique

par Blake, dimanche 24 novembre 2019, 22:05 (il y a 17 jours) @ Dédé

Les changements climatiques... c'est comme une personne qui se laverait jamais la « craque de fesse » ! :D

___________

Ah c'est pour ça que des fois, ça sent le cul dehors ! :mdr:

Crisse de sauté. T'en manques pas une.

:D

Avatar

Quelques repères contre le terrorisme climato-sceptique

par Dédé ⌂ @, dimanche 24 novembre 2019, 22:14 (il y a 17 jours) @ Blake

:D

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

On n'est pas tous des « Maurice Richard »

par Sol_X_X_Invictus @, lundi 25 novembre 2019, 01:11 (il y a 16 jours) @ Dédé

Les changements climatiques... c'est comme une personne qui se laverait jamais la « craque de fesse » ! :D

___________

Ah c'est pour ça que des fois, ça sent le cul dehors ! :mdr:

Mais... on est tous des mangeux de marde ! :charlemagne:

Avatar

On n'est pas tous des « Maurice Richard »

par Dédé ⌂ @, lundi 25 novembre 2019, 01:19 (il y a 16 jours) @ Sol_X_X_Invictus

Les changements climatiques... c'est comme une personne qui se laverait jamais la « craque de fesse » ! :D

___________

Ah c'est pour ça que des fois, ça sent le cul dehors ! :mdr:


Mais... on est tous des mangeux de marde ! :charlemagne:

___________

Ah ben, c'est pour ça que j'ai une haleine du Christ ! :mdr:

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

On n'est pas tous des « Maurice Richard »

par Sol_X_X_Invictus @, lundi 25 novembre 2019, 01:45 (il y a 16 jours) @ Dédé

Les changements climatiques... c'est comme une personne qui se laverait jamais la « craque de fesse » ! :D

___________

Ah c'est pour ça que des fois, ça sent le cul dehors ! :mdr:


Mais... on est tous des mangeux de marde ! :charlemagne:

___________

Ah ben, c'est pour ça que j'ai une haleine du Christ ! :mdr:

Chu un Christ de sale ! :-P

Quelques repères contre le terrorisme climato-sceptique

par Blake, dimanche 24 novembre 2019, 19:45 (il y a 17 jours) @ Sol_X_X_Invictus

Les experts scientifiques diplômés sur le terrain

VS

les « ti-counes » sans diplôme ni expertise dans leur sous-sol

;)

Les effets concrets du changement climatique par un homme réfléchi et sérieux :

Déjà bien mis à mal par l’accord de Paris signé à l’issue de la COP21, les climatosceptiques qui malgré le large consensus scientifique, affirment encore que le réchauffement n’est pas provoqué par l’homme, voire qu’on ne peut pas prouver son existence, voient leurs arguments devenir la risée de la toile.

En effet, quand de très nombreux articles de scientifiques réputés démontrent la réalité des changements climatiques, près de la moitié des Américains et un tiers des Français continuent de la mettre en doute. Mais, comment ces personnes incrédules face aux changements climatiques parviennent-ils à nier l’évidence ?

La courte vidéo qui suit, s’emploie à tourner en dérision les répliques les plus absurdes des sceptiques, en les transposant dans un contexte quotidien, hors climat : sécurité routière, santé, relations personnelles, etc. Les séquences qui s’enchaînent prennent un malin plaisir à pulvériser les raccourcis et montrer que l’on voudrait nous faire prendre des boeufs pour des lanternes sur la base de raisonnements illogiques ou tirés par les cheveux.

Déformation des résultats scientifiques, amalgame entre problèmes politiques et scientifiques, refus de reconnaître le consensus, répétition d’arguments déjà réfutés, etc. : des stratégies surfant sur l’ignorance, aussi redondantes qu’épuisantes, qui ne tiennent pas la route et « ne risquent pas de faire avancer le schmilblick ». Au contraire, elles portent plutôt secours aux industriels et politiciens sans scrupule, à la botte de l’industrie pétrolière qui, de son côté, n’hésite pas à corrompre les scientifiques.

Un ton léger, l’ironie et la dérision valent parfois mieux que de longs discours, et cette courte vidéo permet de démontrer qu‘un doute ne suffit pas pour nier une accumulation de preuves : un bel effort qui met à profit le remarquable outil qu’est internet afin de sensibiliser et raisonner le grand public.

La survie des générations à venir et des espèces qui font la biodiversité mondiale pourraient bien en dépendre : il serait donc grand temps de mettre un terme à ces querelles de clochers et d’agir en commun sur la base du consensus.

---> De l’absurdité des arguments climato-sceptiques, en vidéo :charlemagne:

*** Avis aux climato-sceptiques ***

:mouche:

La pollution sous toutes ses formes, la biodiversité en déclin, la démographie de l'humain risquent bien d'être notre perte et nous faisons partie de l'écosystème, nous ne sommes pas une exception à l'écosystème...

Nous sommes la seule espèce qui ne s'adapte pas au changement, nous préférons modifier la nature, encore une autre menace contre l'humanité !

Je ne sais pas si tu as vu le reportage concernant les faux scientifiques et le lobby pétrolier de Exxon à l'émission ''Décrypteurs'' de RDI. C'était très bon et les faussetés des climatosceptiques furent débunkées. Faux scientifiques, fausses publications, fausses études, tout ça financé par les pétrolières.

:gangster:

Quelques repères contre le terrorisme climato-sceptique

par Sol_X_X_Invictus @, dimanche 24 novembre 2019, 19:47 (il y a 17 jours) @ Blake

Les experts scientifiques diplômés sur le terrain

VS

les « ti-counes » sans diplôme ni expertise dans leur sous-sol

;)

Les effets concrets du changement climatique par un homme réfléchi et sérieux :

Déjà bien mis à mal par l’accord de Paris signé à l’issue de la COP21, les climatosceptiques qui malgré le large consensus scientifique, affirment encore que le réchauffement n’est pas provoqué par l’homme, voire qu’on ne peut pas prouver son existence, voient leurs arguments devenir la risée de la toile.

En effet, quand de très nombreux articles de scientifiques réputés démontrent la réalité des changements climatiques, près de la moitié des Américains et un tiers des Français continuent de la mettre en doute. Mais, comment ces personnes incrédules face aux changements climatiques parviennent-ils à nier l’évidence ?

La courte vidéo qui suit, s’emploie à tourner en dérision les répliques les plus absurdes des sceptiques, en les transposant dans un contexte quotidien, hors climat : sécurité routière, santé, relations personnelles, etc. Les séquences qui s’enchaînent prennent un malin plaisir à pulvériser les raccourcis et montrer que l’on voudrait nous faire prendre des boeufs pour des lanternes sur la base de raisonnements illogiques ou tirés par les cheveux.

Déformation des résultats scientifiques, amalgame entre problèmes politiques et scientifiques, refus de reconnaître le consensus, répétition d’arguments déjà réfutés, etc. : des stratégies surfant sur l’ignorance, aussi redondantes qu’épuisantes, qui ne tiennent pas la route et « ne risquent pas de faire avancer le schmilblick ». Au contraire, elles portent plutôt secours aux industriels et politiciens sans scrupule, à la botte de l’industrie pétrolière qui, de son côté, n’hésite pas à corrompre les scientifiques.

Un ton léger, l’ironie et la dérision valent parfois mieux que de longs discours, et cette courte vidéo permet de démontrer qu‘un doute ne suffit pas pour nier une accumulation de preuves : un bel effort qui met à profit le remarquable outil qu’est internet afin de sensibiliser et raisonner le grand public.

La survie des générations à venir et des espèces qui font la biodiversité mondiale pourraient bien en dépendre : il serait donc grand temps de mettre un terme à ces querelles de clochers et d’agir en commun sur la base du consensus.

---> De l’absurdité des arguments climato-sceptiques, en vidéo :charlemagne:

*** Avis aux climato-sceptiques ***

:mouche:

La pollution sous toutes ses formes, la biodiversité en déclin, la démographie de l'humain risquent bien d'être notre perte et nous faisons partie de l'écosystème, nous ne sommes pas une exception à l'écosystème...

Nous sommes la seule espèce qui ne s'adapte pas au changement, nous préférons modifier la nature, encore une autre menace contre l'humanité !


Je ne sais pas si tu as vu le reportage concernant les faux scientifiques et le lobby pétrolier de Exxon à l'émission ''Décrypteurs'' de RDI. C'était très bon et les faussetés des climatosceptiques furent débunkées. Faux scientifiques, fausses publications, fausses études, tout ça financé par les pétrolières.

:gangster:

Oh que oui ! ;-)

Quelques repères contre le terrorisme climato-sceptique

par Blake, dimanche 24 novembre 2019, 21:06 (il y a 17 jours) @ Sol_X_X_Invictus

Les experts scientifiques diplômés sur le terrain

VS

les « ti-counes » sans diplôme ni expertise dans leur sous-sol

;)

Les effets concrets du changement climatique par un homme réfléchi et sérieux :

Déjà bien mis à mal par l’accord de Paris signé à l’issue de la COP21, les climatosceptiques qui malgré le large consensus scientifique, affirment encore que le réchauffement n’est pas provoqué par l’homme, voire qu’on ne peut pas prouver son existence, voient leurs arguments devenir la risée de la toile.

En effet, quand de très nombreux articles de scientifiques réputés démontrent la réalité des changements climatiques, près de la moitié des Américains et un tiers des Français continuent de la mettre en doute. Mais, comment ces personnes incrédules face aux changements climatiques parviennent-ils à nier l’évidence ?

La courte vidéo qui suit, s’emploie à tourner en dérision les répliques les plus absurdes des sceptiques, en les transposant dans un contexte quotidien, hors climat : sécurité routière, santé, relations personnelles, etc. Les séquences qui s’enchaînent prennent un malin plaisir à pulvériser les raccourcis et montrer que l’on voudrait nous faire prendre des boeufs pour des lanternes sur la base de raisonnements illogiques ou tirés par les cheveux.

Déformation des résultats scientifiques, amalgame entre problèmes politiques et scientifiques, refus de reconnaître le consensus, répétition d’arguments déjà réfutés, etc. : des stratégies surfant sur l’ignorance, aussi redondantes qu’épuisantes, qui ne tiennent pas la route et « ne risquent pas de faire avancer le schmilblick ». Au contraire, elles portent plutôt secours aux industriels et politiciens sans scrupule, à la botte de l’industrie pétrolière qui, de son côté, n’hésite pas à corrompre les scientifiques.

Un ton léger, l’ironie et la dérision valent parfois mieux que de longs discours, et cette courte vidéo permet de démontrer qu‘un doute ne suffit pas pour nier une accumulation de preuves : un bel effort qui met à profit le remarquable outil qu’est internet afin de sensibiliser et raisonner le grand public.

La survie des générations à venir et des espèces qui font la biodiversité mondiale pourraient bien en dépendre : il serait donc grand temps de mettre un terme à ces querelles de clochers et d’agir en commun sur la base du consensus.

---> De l’absurdité des arguments climato-sceptiques, en vidéo :charlemagne:

*** Avis aux climato-sceptiques ***

:mouche:

La pollution sous toutes ses formes, la biodiversité en déclin, la démographie de l'humain risquent bien d'être notre perte et nous faisons partie de l'écosystème, nous ne sommes pas une exception à l'écosystème...

Nous sommes la seule espèce qui ne s'adapte pas au changement, nous préférons modifier la nature, encore une autre menace contre l'humanité !


Je ne sais pas si tu as vu le reportage concernant les faux scientifiques et le lobby pétrolier de Exxon à l'émission ''Décrypteurs'' de RDI. C'était très bon et les faussetés des climatosceptiques furent débunkées. Faux scientifiques, fausses publications, fausses études, tout ça financé par les pétrolières.

:gangster:


Oh que oui ! ;-)

C'était solide pas à peu près.

Quelques repères contre le terrorisme climato-sceptique

par Sol_X_X_Invictus @, lundi 25 novembre 2019, 01:11 (il y a 16 jours) @ Blake

Les experts scientifiques diplômés sur le terrain

VS

les « ti-counes » sans diplôme ni expertise dans leur sous-sol

;)

Les effets concrets du changement climatique par un homme réfléchi et sérieux :

Déjà bien mis à mal par l’accord de Paris signé à l’issue de la COP21, les climatosceptiques qui malgré le large consensus scientifique, affirment encore que le réchauffement n’est pas provoqué par l’homme, voire qu’on ne peut pas prouver son existence, voient leurs arguments devenir la risée de la toile.

En effet, quand de très nombreux articles de scientifiques réputés démontrent la réalité des changements climatiques, près de la moitié des Américains et un tiers des Français continuent de la mettre en doute. Mais, comment ces personnes incrédules face aux changements climatiques parviennent-ils à nier l’évidence ?

La courte vidéo qui suit, s’emploie à tourner en dérision les répliques les plus absurdes des sceptiques, en les transposant dans un contexte quotidien, hors climat : sécurité routière, santé, relations personnelles, etc. Les séquences qui s’enchaînent prennent un malin plaisir à pulvériser les raccourcis et montrer que l’on voudrait nous faire prendre des boeufs pour des lanternes sur la base de raisonnements illogiques ou tirés par les cheveux.

Déformation des résultats scientifiques, amalgame entre problèmes politiques et scientifiques, refus de reconnaître le consensus, répétition d’arguments déjà réfutés, etc. : des stratégies surfant sur l’ignorance, aussi redondantes qu’épuisantes, qui ne tiennent pas la route et « ne risquent pas de faire avancer le schmilblick ». Au contraire, elles portent plutôt secours aux industriels et politiciens sans scrupule, à la botte de l’industrie pétrolière qui, de son côté, n’hésite pas à corrompre les scientifiques.

Un ton léger, l’ironie et la dérision valent parfois mieux que de longs discours, et cette courte vidéo permet de démontrer qu‘un doute ne suffit pas pour nier une accumulation de preuves : un bel effort qui met à profit le remarquable outil qu’est internet afin de sensibiliser et raisonner le grand public.

La survie des générations à venir et des espèces qui font la biodiversité mondiale pourraient bien en dépendre : il serait donc grand temps de mettre un terme à ces querelles de clochers et d’agir en commun sur la base du consensus.

---> De l’absurdité des arguments climato-sceptiques, en vidéo :charlemagne:

*** Avis aux climato-sceptiques ***

:mouche:

La pollution sous toutes ses formes, la biodiversité en déclin, la démographie de l'humain risquent bien d'être notre perte et nous faisons partie de l'écosystème, nous ne sommes pas une exception à l'écosystème...

Nous sommes la seule espèce qui ne s'adapte pas au changement, nous préférons modifier la nature, encore une autre menace contre l'humanité !


Je ne sais pas si tu as vu le reportage concernant les faux scientifiques et le lobby pétrolier de Exxon à l'émission ''Décrypteurs'' de RDI. C'était très bon et les faussetés des climatosceptiques furent débunkées. Faux scientifiques, fausses publications, fausses études, tout ça financé par les pétrolières.

:gangster:


Oh que oui ! ;-)


C'était solide pas à peu près.

:like:

Fil RSS du sujet
powered by my little forum