Le signal faible qui va tout changer ? (Forum)

par konrad, jeudi 10 novembre 2016, 00:49 (il y a 709 jours)

" Ça n’a probablement échappé à personne : Jean-François Copé a estimé sur Europe 1 qu’un pain au chocolat coutait « aux alentours de 10 à 15 centimes ».

On pourrait se dire :
« Il a confondu avec la putain de sauce des nems à 15 centimes du traiteur chinois » ou plus sérieusement « Ce que raconte Copé, ça n’est pas comme si c’était important ! » ou « Il y a eu pire : El Khomri, Ministre du Travail, ne savait pas que l’on pouvait renouveler au maximum 2 fois un CDD tout en voulant réformer le travail ! » ou encore « NKM pensait qu’un ticket de métro coutait 4 euros » . Et puis il y a aussi eu Nicolas Sarkozy qui ne connaissait pas Le bon coin (utilisé par plus de 30 millions de français) ou Alain Juppé qui ne connaissait pas BlaBlaCar, l’une des rares licornes françaises, fierté de la french tech avec Vente-privée, Criteo et OVH (startups valorisées à plus d’un milliard de dollars).

Et si finalement, cet événement était ce que l’on appelle un signal faible ?
En Intelligence Économique, les signaux faibles sont des éléments d’actualité à l’importance sous-estimée, mais augurant d’importants changements à venir.

Et si finalement, nous étions à l’aube d’un renouvellement total en politique dont l’estimation totalement à l’Ouest du pain au chocolat de Copé était l’élément déclencheur ?

L’élément révélateur qui nous pète en pleine gueule et nous fait réaliser qu’une personnalité politique, pour pouvoir prendre les bonnes décisions, ne peut pas être déconnectée des réalités de la vie, de nos vies. Le prix du pain au chocolat, du ticket de métro, du litre d’essence, la réalité de l’emploi, les règles du CDD, les nouveaux moyens d’arrondir les fins de mois avec l’économie collaborative comme blablacar – et le phénomène sociétal assorti – sont des éléments de la vie réelle que l’on ne peut ignorer surtout lorsque l’on prétend pouvoir l’améliorer !

Ce genre de sortie est insupportable, inacceptable. Copé et les autres, rendez vous service et rendez nous service : arrêtez la politique ! Ça ne passe plus, on est au bout.

Pour terminer, voici un post Facebook de Baptiste Beaulieu qui exprime bien le ras le bol de cette manière de faire de la politique :


La révolution n’est pas loin."

Geeks ans Politics – 25/10/2016 – Frank David –

Fil RSS du sujet
powered by my little forum