Avatar

Au Pas du Royaume des Cieux ! (Forum)

par Dédé ⌂ @, lundi 12 octobre 2020, 04:14 (il y a 11 jours)

[image]

Chant of the Gnostics: Lo Boier - Cathar Music - Gnostic Chant - Gnosticism - Catharism - Le Bouvier
_____________________

Pas besoin d'être un chaman pour parler avec la vibration et voyager parmi l'Imagination, ce Royaume des Cieux. Il suffit d'avoir foi à sa croyance et ne pas l'étaler en le gardant pour soi. Question d'éviter que l'ego gonfle comme un ballon gonflé à l'hélium et d'en sortir le verbiage qu'utilisent les charlatans et les gourous de notre joli monde. De toute façon, il faut savoir tracer la ligne, car la ligne est très mince entre la Raison et la Folie.

Par contre, sans vous montrer comment y parvenir, je peux vous écrire ce qui s'y trouve, vous en faites ce que voulez. Après tout, la mort a beau d'être fatale à notre corps, l'Esprit ne meurt jamais et Il n'a pas besoin du corps pour voyager à ici et là-bas, de là-bas à ici.

Actuellement, je suis certes assis devant mon écran et mes doigts tapent chaque touche du clavier, et mon corps n'est pas en transe, il est bien. Tout ce qui est au haut de ma tête, est l'état de mon Œil, Râ est devant moi. Il m'indique que seul le Cœur pur peut entrer dans son Œil. Je lui dis ; « Si les Grands de mon monde ont franchi ce haut lieu et qu'ils n'avaient pas le Cœur pur, je peux entrer dans ton Œil. »

L'Iris s'ouvre comme s'il s'ouvrait en voyant Isis. Je regarde Râ et je lui dis ; « Tu ne peux pas me faire le Secret, tu es moi, celui-là même qui t'a laissé entrer dans mon Œil. »

Une échelle apparaît et Râ me dit ; « Montes et rejoins-moi. »

[image]

J'hésite et en même temps, je me sens très jeune et curieux, comme à mes premiers pas lorsque j'ai su me tenir debout en m'appuyant sur la table de salon. Je veux vaincre mes craintes comme dans ce temps, puisque seul un Enfant peut entrer dans le Royaume des Cieux. Je ressens mon Cœur devenir très chaud et je vois pratiquement défiler devant moi en panorama gigantesque, toute l'histoire de mon enfance. Je me dis, pourquoi revoir ce qui est passé ? J'en fais fi et je grimpe à l'échelle et après 3 échelons, c'est mon début de majorité en âge que je vois se défiler sur ce panorama. Ô boy que je me dis, je ne suis pas ici pour me juger, je suis ici pour apprendre, à agrandir mes horizons spirituels et pour me ressourcer. Je fais fi une autre fois et je continue mon ascension. 3 échelons plus haut, je m'arrête et je vois quelque chose qui se déroule et qui se défile au panorama.

Oh ! Là ! Je ne suis pas encore rendu là, je ne veux rien savoir de ça. Râ me dit alors ; « Que fais-tu ici alors ? »

« Je te l'ai dit, je suis ici pour apprendre, à agrandir mes horizons spirituel et me ressourcer. Coudonc, est-ce que je suis entrain de parler à un narcissique ? »

À bien y penser, si c'est moi, il y a un problème d'élaboration à mon cheminement. :mdr:

Oups, un léger dérapage ! :exhib:

:charlemagne:

Je continue mon ascension et je me retrouve au Pas de l'entrée dans l'Iris de Râ. Il y a une noirceur très profonde, je ne vois aucun luminaire, aucun astre, aucune étoile qui scintille. Par contre, le contour de l'Iris, il forme un parfait anneau de feu.

[image]

Je me dis donc que je dois traverser pour voir et d'un pas sûr, je franchis le Pas. Quelle surprise de voir des prés luxuriants de végétation de tout genre, du simple pissenlit et des chrysanthèmes, des coquelicots aux pavots, des phlox aux campanules, des fraises en fleur et des buissons de bleuets au début de leur maturation. La première chose que j'ai fait, est de courir comme seul un enfant peut le faire dans une si belle étendue de champs fleuris. À chaque pas que je fais, des papillons s'élèvent, tous différents les uns aux autres mais une chose étrange, ils sont tous de la même grosseur. Je cesse de courir et je m'assoie par terre comme en indien, les jambes croisées. Et là, je remplis mes poumons d'air pur, même parmi toutes ces essences que dégage cette belle végétation. Je ferme les yeux et je dis ; « Voilà, je suis ressourcé maintenant ! »

Me revoilà devant mon écran et je me dis ; Quelle libération !

Dédé

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Fil RSS du sujet
powered by my little forum