Avatar

Le corps, prison de l esprit (mathilda ( public ))

par mathilda @, samedi 18 novembre 2017, 20:43 (il y a 61 jours)

Votre corps, qu’annonce-t-il de votre âme?"

Telle fut la question par laquelle Zarathoustra inaugura sa prédication,
selon Nietzsche. Elle a le mérite de prendre à revers notre manière de penser spontanée, héritée des philosophes grecs et digérée par le christianisme ancien :
le corps ne serait que le réceptacle sans valeur de l’inestimable trésor qu’est notre âme.

Pis encore, le corps serait le principal obstacle au développement de notre vie spirituelle : corps-prison (Platon), corps-guenille (Molière, Les femmes savantes), voire corps intrinsèquement mauvais, matière de péché (les cathares, les puritanismes et tous les pseudo-spiritualismes jusqu’au New Age inclus). Le corps semblerait n’avoir d’autre importance que de faire obstacle à l’envol de l’âme.
Il serait son boulet, son pire ennemi. Pouvoir s’en débarrasser : rêve d’anorexique…

Avatar

Le corps, prison de l esprit

par Caton, samedi 18 novembre 2017, 21:50 (il y a 61 jours) @ mathilda

Le corps, une sorte de cocon ?
On fait souvent référence à la chenille/cocon/papillon, mais ça ne demeure pas moins que physique, concret...
L'Homme naît, vie, grandit, apprend, vieillit, souffre, et meure souvent à petit feu et meure vraiment à la fin, est-ce que l'on peut comparer...
On peut en discuter jusqu'à la fin des temps.. En fait cela fait parti du processus, pendant qu'on en parle le temps et les années passent.

Avatar

Le corps, prison de l esprit

par Dédé ⌂ @, samedi 18 novembre 2017, 22:08 (il y a 61 jours) @ mathilda

Votre corps, qu’annonce-t-il de votre âme?"

Telle fut la question par laquelle Zarathoustra inaugura sa prédication,
selon Nietzsche. Elle a le mérite de prendre à revers notre manière de penser spontanée, héritée des philosophes grecs et digérée par le christianisme ancien :
le corps ne serait que le réceptacle sans valeur de l’inestimable trésor qu’est notre âme.

Pis encore, le corps serait le principal obstacle au développement de notre vie spirituelle : corps-prison (Platon), corps-guenille (Molière, Les femmes savantes), voire corps intrinsèquement mauvais, matière de péché (les cathares, les puritanismes et tous les pseudo-spiritualismes jusqu’au New Age inclus). Le corps semblerait n’avoir d’autre importance que de faire obstacle à l’envol de l’âme.
Il serait son boulet, son pire ennemi. Pouvoir s’en débarrasser : rêve d’anorexique…

______________________

On ne peut pas dissocier le corps et l'esprit puisque cette dualité fait parti intégrante de l'évolution spirituelle et morale. Dire qu'un corps est un obstacle au développement de notre vie spirituelle, viendrait à dire qu'on ne devrait pas vivre avec cette condition naturelle et que nous ne serions pas mieux qu'une bête.

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site

Avatar

Le corps, prison de l esprit

par mathilda @, dimanche 19 novembre 2017, 10:23 (il y a 61 jours) @ Dédé

Certains prétendent que dieu est mort
lors du bigbang et qu il tente de se reconstituer
a travers la matiere.

Une chose est sur est ce qui était au début n existe plus
et un retour aux sources est impossible.

La recherche du centre un est compromise
puisque le centre est partout

Fil RSS du sujet
powered by my little forum