Radio Canada Le travail acharné d'André-Philippe Côté (Forum)

par Jéromec, mercredi 18 janvier 2023, 18:21 (il y a 14 jours) @ Jéromec

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1948151/caricature-soleil-cote-andre-philippe

Le quotidien du caricaturiste André-Philippe Côté
André-Philippe Côté dessine ses caricatures directement sur son moniteur.

Le Téléjournal Québec
Le travail acharné d'André-Philippe Côté

André-Philippe Côté dessine ses caricatures directement sur son moniteur.


Alicia Rochevrier
Publié le 13 janvier 2023
Après 25 ans comme caricaturiste éditorial au journal Le Soleil et plus de 40 ans de carrière en tant que dessinateur et illustrateur, André-Philippe Côté a encore la flamme pour son travail.

À 4 h chaque matin, il consulte déjà l’actualité qui l'inspirera à créer sa caricature pour le jour suivant. Café à la main, crayons de plomb sur la table, il se met à la tâche. Le début de cette journée est un moment sacré.

En m’éveillant, j’ai hâte d’aller travailler […]. Le moment le plus stressant, mais aussi le plus agréable, c’est de trouver des idées […]. Le matin, j'ai toujours entre huit à dix idées de caricatures sur différents sujets.

Croquis de jour du CF Montréal en train de frapper un ballon qui lui revient sur la tête. Croquis fait en réaction à la nomination de l'entraineur Sandro Grande.
Cette esquisse a été faite en réaction à la nomination de l'entraineur Sandro Grande.

PHOTO : RADIO-CANADA / ALICIA ROCHEVRIER

La caricature demande un travail de réflexion singulier. Les idées doivent se confronter. Il faut avoir une pensée un peu atypique, bizarre, quand on cherche des idées parce qu'il faut que les choses s'entrechoquent dans ma tête […]. La première chose que je fais quand je fais une caricature c'est : "Qu'est-ce que je pense de ce sujet-là? Qu'est-ce que je veux dire sur ce sujet-là?"

Une fois les esquisses terminées au crayon, une discussion s’en suit avec la rédactrice en chef du journal Le Soleil afin de déterminer conjointement ce qui sera publié. André-Philippe Côté a souvent le dernier mot sur la caricature qu’il publiera.

« 95 % du travail de la caricature est de chercher des idées. Après, c’est la partie plaisir. J’allume la radio et je fais le dessin. »

— Une citation de André-Philippe Côté
Il travaille à partir de la numérisation de son croquis et peut alors commencer à dessiner sur l’ordinateur grâce à Photoshop. André-Philippe ne le cache pas; la technologie a grandement facilité son travail dans les dernières années.

Maintenant, il y a une possibilité de correction. Quand je travaillais à l’aquarelle avant, on faisait un fond, et si on se trompe, on peut pas revenir en arrière. Il fallait tout recommencer.

André-Philippe Côté dessine sur son ordinateur.
Pour André-Philippe Côté, l'humour aide à assimiler les événements dramatiques de l'actualité. La caricature lui permet aussi de dénoncer des enjeux de société.

PHOTO : RADIO-CANADA / ALICIA ROCHEVRIER

Certains dessins prennent plus de temps à réaliser que d’autres. Tout dépend du nombre de personnages, des couleurs et des bulles de textes. Le caricaturiste aime d’ailleurs prendre une longue pause afin de laisser reposer son dessin (et sa tête!).

J'essaie de réveiller le plus d'images mentales possible autour d'un personnage. […] Il faut avoir une idée d’un concept abstrait puis il faut l'incarner à travers des images. C’est ça le travail de la caricature, c'est de trouver une jonction entre les deux.

Plus tard, il retournera sur sa planche numérique pour s’assurer que tous les éléments importants sont présents. Il envoie généralement sa caricature finale au journal entre 14 h et 16 h.


La caricature proche des gens
Avec le temps, André-Philippe Côté a cumulé quelque 8000 caricatures et 45 000 esquisses. Il remarque que ce sont souvent les dessins mettant en lumière des situations anodines qui sont les plus populaires.

Quand les gens disent : "Ah! Ça c’est mon beau frère. Ah! Ça c'est ma sœur." Les gens apprécient. [La caricature], c'est incarner la politique et lui donner une résonnance dans le quotidien des gens.

La caricature montre une maman très occupée et extenuée : elle va porter les enfants à la garderie, à l'école, en plus d'aller au travail, faire l'épicerie, etc. Elle a l'air à bout de souffle et court après son temps. Elle consulte un médecin car elle se sent déprimée. Le médecin lui répond : Faites du sport!
Agrandir l’image(Nouvelle fenêtre)
Cette caricature a été l'une des plus populaires dans la carrière d'André-Philippe Côté. La maire de Paris, Anne Hidalgo, en avait même fait une carte de vœux.

Le monde des réseaux sociaux
André-Philippe Côté partage ses publications quotidiennement sur sa page Facebook(Nouvelle fenêtre) et Instagram.(Nouvelle fenêtre) Rapidement, il sait si ses dessins seront appréciés des lecteurs. Avant quand je faisais un dessin, j'avais pas de feed-back […]. Avec Facebook on le sait […]. Ça aide à évaluer, mais en même temps il ne faut pas en faire une obsession.


Fin du widget Instagram. Retourner au début du widget ?
Selon lui, les sujets chauds sont parfois les plus difficiles à dessiner. André-Philippe Côté reste toujours prudent et sensible à la cause, pour ne pas se tromper sur le message qu’il veut veut faire passer aux lecteurs.

« S’il y a une fusillade par exemple, ou la guerre en Ukraine, il faut toujours bien choisir son angle. »

— Une citation de André-Philippe Côté
Chose certaine, il ne manque pas d’inspiration, même après 25 ans. Il avoue cependant que certains sujets sont parfois redondants. Par exemple, la santé, les salles d’urgence, ça fait 25 ans qu’elles sont pleines, 25 ans que ça marche pas. Il faut refaire le même dessin et faut trouver un autre angle […], mais j’arrive toujours à trouver quelque chose.

Même à 67 ans, André-Philippe Côté n'a aucune envie de prendre sa retraite. Même si je prenais ma retraite demain matin, le lendemain je dessinerais. Alors aussi bien continuer la caricature et être payé pour le faire. C’est tellement naturel pour moi de dessiner, je ne peux pas faire autre chose.


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum