Avatar

Crises des opioides et fentanyl... (Forum)

par Dédé ⌂ @, jeudi 19 janvier 2023, 11:11 (il y a 13 jours) @ Jéromec

Lagaçant sort de cette presse...

Les crises des opioides et fentanyl déciment le monde...

pis môssieur pourfend l'alcool...

En plus du fentanyl, y a fentanyl + les extras...

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1948853/surdoses-morts-ontario-muskoka-opioides

Radio-Canada
Publié le 17 janvier 2023
La Police provinciale de l'Ontario (PPO) a tiré la sonnette d'alarme la semaine dernière après la mort de quatre personnes en quatre jours dans la région de Simcoe Muskoka à la suite de présumées surdoses d'opioïdes.

La PPO signalait que des opioïdes illicites d'une souche très puissante et potentiellement mortelle semblaient circuler dans le secteur.

Au-delà de cet avertissement de la police, la Dre Lisa Simon, hygiéniste adjointe dans Simcoe Muskoka, raconte que la région bucolique n'est pas épargnée par la crise des opioïdes qui frappe le pays.

En 2022, 13 résidents se sont retrouvés aux urgences chaque semaine en moyenne à la suite d'une présumée surdose.
Au cours des derniers mois, 3 personnes sont mortes en moyenne chaque semaine dans la région après une présumée surdose d'opioïdes.
« [Les victimes] sont souvent de jeunes adultes. »

— Une citation de Dre Lisa Simon, hygiéniste adjointe, Simcoe Muskoka
La Dre Simon dit qu'il s'agit d'une tendance observée depuis plusieurs années.

Portrait de la Dre Lisa Simon.
La région de Simcoe Muskoka a recensé 3 surdoses mortelles par semaine en moyenne au cours des derniers mois, selon la Dre Lisa Simon, médecin hygiéniste adjointe.


La crise a commencé, ajoute-t-elle, avec l'arrivée du fentanyl dans les drogues illégales en 2017 et a empiré avec la pandémie. Simcoe Muskoka a recensé 95 présumées surdoses mortelles durant les six premiers mois de 2021, un sommet historique pour la région.

À lire aussi :
Les victimes de la crise des opioïdes sont de plus en plus jeunes, selon une étude
Crise des opioïdes à Hamilton : la question de l’état d’urgence est soulevée
L’Ontario critiqué pour sa réponse au nombre croissant de surdoses mortelles à Thunder Bay
Une crise nationale
La Dre Tara Gomes du Réseau ontarien de recherche sur les politiques en matière de drogues explique que les surdoses peuvent subvenir en « séries » dans une région ou une autre, selon l'approvisionnement en drogues illicites et la quantité de fentanyl dans ces stupéfiants.

Toutefois, pour elle, la situation observée dans la région de Simcoe Muskoka reflète ce qui se passe un peu partout en Ontario et ailleurs au pays.

« Des milliers de personnes meurent chaque année [de surdoses] dans notre province. »

— Une citation de Dre Tara Gomes, chercheuse à l'Hôpital St. Michael's de Toronto
Jeremy McIvor, gestionnaire de programme au centre de désintoxication GreeneStone à Bala près de Gravenhurst, dit être choqué par l'ampleur du problème.

« Dans les secteurs éloignés, l'accessibilité à de l'aide constitue une grande barrière. »

— Une citation de Jeremy McIvor, gestionnaire au centre GreeneStone
Il cite en particulier les cas des membres des communautés marginalisées et autochtones.

Nous luttons contre ces barrières et les tabous, dit-il, pour que les gens sachent qu'il y a de l'aide offerte et que ce n'est pas honteux d'en chercher.

D'après les informations de Talia Ricci de CBC

__________________

Dans le Tramadol que je prends contre la douleur, il y a 5mg d'un substitut d'opioïde ( extrait de la molécule de l'opium ) dans un comprimé de 325 mg ( dont 320 mg d'acétaminophène ) et ma posologie est de deux comprimés aux 6 heures si besoin. Alors si je calcule rapidement, la posologie est de 8 comprimés par 24 heures, ce qui me donne une posologie de 40 mg d'opioïde par jour. Je ne prends jamais la posologie complète car j'en prends 2 comprimés au lever et 2 au coucher. Les chances de m'intoxiquer sont minces. Il reste tout de même un danger pour ma santé cérébrale puisqu'il s'agit tout de même d'une intoxication sanguine et le danger de faire un ACV ou AVC demeure une préoccupation. Par contre, je prends des comprimés pour éclaircir mon sang ( 1 comprimé de 70 mg de AAS par jour, le matin ) et mon INR ( International Normalized Ratio ) sanguin est parfait delà que mon cardiologue a soutiré la posologie du Coumadin.

Prise de façon médicale et avec une posologie stricte, le fentanyl ( un opioïde synthétisé et 100 fois fois plus élevé qu'une dose de 5 mm de morphine intraveineuse et 50 fois plus élevé que l'héroïne ) qui a été créé en laboratoire au début des années 50, aide vraiment à engourdir la douleur récurrente. En prendre plus que la posologie prescrite, disons 1 fois plus élevé que la posologie, je verrais facilement des acariens de 200 lbs et je parlerais tout aussi facilement avec des lutins de jardin...genre...comme ! :D

Dans la drogue de la rue, la cocaïne et l'héroïne sont coupées par du fentanyl et sont généralement utilisé en injection intraveineuse. Le danger est grand pour la surdose puisque normalement, ces drogues avant d'être coupées par le fentanyl, permettait d'enfoncer dans les veines jusqu'à 5 mm de ce liquide. Delà le danger d'une surdose puisque que le fentanyl ne doit pas dépassé 1.5 mm par injection intraveineuse. En fait, la drogue de rue est un coktail monotov injecté dans les veines !

--
[image]

Cliquer sur le logo pour vous rendre au site


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum