Trump et ses dépenses de golf. (Forum)

par Vulcain @, lundi 23 décembre 2019, 19:16 (il y a 26 jours) @ Blake


Tu me connais très mal. Je suis personnellement très favorable à un impôt sur la fortune. Et pour tout dire, s'il n'y avait que moi, les riches n'existeraient pas. Toute leur fortune serait intégralement distribuée aux peuples d'une manière ou d'une autre. Tu n'as pas dû lire mon Manifeste pour un Nouveau Monde. Je suis politiquement inclassable.

C'est pas ce que tu disais plus haut dans un autre post. Tu disais que ça ne servait à rien de faire ça. Donc, tu dis la même affaire que moi? Je sais que ça n'arrivera pas mais je partage totalement ce qui est écrit en rouge. Et oui en passant, j'ai lu ton manifeste mais seulement en parties. Et je suis aussi allé sur le lien que tu as mis ici pour le site web.

Il y a une différence entre ce que l'on souhaite faire et ce que l'on peut effectivement faire compte tenu des conditions concrètes et compte tenu de ce que souhaitent les autres personnes. Ni Trump, ni Obama s'il revenait, ni moi-même si j'étais président des États-Unis (ce qui n'a bien sûr aucune chance d'arriver) n'avons les moyens actuellement d'imposer un impôt important sur la fortune. C'est une question de comparaison des forces en présence. Les ultra-riches sont peu nombreux, mais ils détiennent la (grande) majorité des richesses et des ressources, étant actionnaires importants ou majoritaires des multinationales et des banques, dont la FED.

Ce que tu ne sembles pas encore avoir réalisé est que ce sont eux qui, via leurs sociétés-écrans comme les groupes Vanguard et Blackrock, notamment, détiennent les grands médias d'information et leur dictent quoi écrire pour maintenir les peuples dans l'esclavage. Ils possèdent CNN, le Washington Post, le New York Times et la très grande majorité des médias mainstream. Si un rédacteur en chef s'écarte de la ligne éditoriale dictée, il est viré le jour même ou dans l'heure. Idem pour les journalistes sous sa direction. Donc, les journalistes de ces médias doivent se résigner au rôle de propagandistes, et finissent par croire à leurs propres mensonges. D'un bout à l'autre de l'Occident, ils diffusent une pensée unique dictée par les ultra-riches et qualifient de conspirationnistes ou de complotistes les journalistes indépendants ou alternatifs. C'est ainsi qu'ils peuvent aspirer toujours plus de richesses et maintenir facilement leur pouvoir de domination et de contrôle sur les peuples.

Enfin, ces riches financent tous les grands partis politiques, de droite, de gauche et du centre, car ainsi, ils les contrôlent tous. Ils n'ont pas besoin de financer les petits partis. Il leur suffit de les ignorer (ne pas leur donner accès aux médias) ou de le dénigrer (lorsqu'ils sont malgré tout parvenus à se faire connaître, le plus souvent par Internet).


Fil complet:

 Fil RSS du sujet

powered by my little forum